Clicky



Bons Plans

Philae : la zone de recherche se précise

Publié le
Site d'atterrissage de la sonde Rosetta Site d'atterrissage de la sonde Rosetta

L’ESA espère pouvoir réveiller Philae en mars 2015, en attendant, les clichés de la sonde Rosetta réduisent le périmètre de recherche.

Décidément, le robot Philae donne du fil à retordre aux scientifiques de l’ESA. Le premier objet construit par l’être humain qui a réussi à se poser sur une comète nous offre sans cesse de nouveaux rebondissements et ce, même quand il dort !

Alors qu’ils pensaient abandonner temporairement les recherches pour retrouver le robot sur la surface de Tchouri, des clichés fournis par la sonde Rosetta auraient permis de réduire la zone de recherche.

Trouver un robot sur une comète à l’œil nu

Dans un premier temps, les scientifiques de l’ESA avaient mandaté la sonde Rosetta pour retrouver le robot Philae suite à son atterrissage mouvementé sur la surface de la comète, mais ces derniers ont renoncé devant la difficulté de la tâche et préfère attendre que les conditions soient plus favorables.

Les ingénieurs de l’ESA se sont donc appuyés sur les clichés de la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko effectués par la sonde Rosetta pour tenter de retrouver la trace de Tchouri. Ces derniers auront permis de réduire la zone de recherche à un périmètre de 350 mètres de long sur 30 mètres de large.

Dernière chance en mars 2015 ?

Sans possibilité de localiser précisément Philae, les ingénieurs de l’ESA n’ont plus qu’une possibilité, attendre que les batteries du robot soient rechargées grâce aux panneaux solaires embarqués afin de le réveiller pour reprendre le contact.

Pour le moment, Philae profite de moins d’une heure d’ensoleillement par jour, ce qui ne suffit pas. Il faudra donc attendre que Tchouri se rapproche du soleil afin que le robot profite de conditions d’ensoleillement plus favorables et fasse le plein d’énergie.

Si tout se passe bien, Philae pourra reprendre contact avec la sonde Rosetta qui le survole et les scientifiques pourront le localiser plus précisément afin de le sortir de la mauvaise position dans laquelle il se trouve !

Crédits Photos : NASA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform