Clicky



Bons Plans

Mission Rosetta : Philae au repos et Rosetta poursuit sa mission

Publié le | Modifié le
La comète Tchouri vue par Rosetta à 40 km de distance.

Philae au dodo, Rosetta au boulot. Voici comment résumer la situation sur et aux alentours de la comète Tchouri, que la sonde étudie.

Jusqu’à sa mise en sommeil forcée, le robot Philae était l’objet de toutes les attentions, tous les projecteurs médiatiques étaient braqués sur ses 100 petits kilos et ses ennuis. Mais il ne faut pas pour autant oublier que la sonde qui l’a largué, Rosetta, poursuit sa mission.

C’est désormais une nouvelle étape de son travail qui est en cours, à savoir l’étude de la comète Tchourioumov-Guérassimenko, et plus particulièrement son noyau ainsi que les poussières et gaz qu’elle rejette.

Rosetta : 11 instruments pour étudier la comète Tchouri

Après avoir alloué la majeure partie de ses ressources au robot-laboratoire, les 11 instruments de Rosetta peuvent désormais pleinement se consacrer à leur mission. La sonde, au gré de l’activité de Tchouri, va rester entre 20 et 30 kilomètres de la comète. Pour faire court, plus la comète éjectera de la matière, plus Rosetta s’en éloignera afin de ne prendre aucun risque matériel inutile. Sans doute finira-t-elle par ne plus dépendre de la gravitation de la comète, mais ce n’est en rien grave, nous assure-t-on.

Jusqu’en décembre 2015, Rosetta fera travailler ses spectromètres, caméras et instruments d’analyse de matières. Mais pendant ce temps, la sonde n’en oublie pas pour autant Philae.

Rosetta recherche Philae désespérément

Car la sonde garde aussi une mission de localisation du robot qui ne s’est pas posé à l’endroit prévu, ce dernier ayant rebondi deux fois avant de se poser. L’objectif, sur le papier, paraît simple : il s’agit de déterminer la position exacte du robot. Pour le moment, l’agence spatiale européenne a pu déterminer une zone de 350 mètres sur 30, à la tête de la comète. Un simple reflet sur l’un de ses panneaux solaires pourrait faire repérer le robot.

Pourquoi ? Le 13 août 2015, la comète sera au plus près du soleil et tout l’enjeu est de savoir si Philae sera en mesure de recharger ses batteries pour lui aussi continuer sa mission d’exploration. L’espoir est permis puisque avant sa plongée en coma artificiel, le robot avait pu tourner de quelques degrés. 

Crédits Photos : NASA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform