Clicky



Bons Plans

Paris et la Bretagne obtiennent leur extension Internet, .paris et .bzh

Publié le | Modifié le

Après presque 10 ans de demandes, la Bretagne obtient son extension en .bzh, à l'instar de Paris et son ... .paris.

Vendredi dernier, l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’organisme international chargé de réguler Internet et notamment l’attribution des noms de domaines a accordé à la Bretagne son extension en .bzh. Comme le souligne l’association pointbzh, il aura fallu presque 10 ans à la région pour obtenir ce droit. « Cette décision n’est pas une fin en soi, loin de là : c’est la permission donnée à la Bretagne de chercher les voies et moyens pour que ce projet voit le jour. Ce sera le cas lorsque les premiers sites Internet apparaîtront sur le web et lorsque des milliers de sites seront en « .BZH » ».

Naoned.bzh ?

Paris se voit aussi accordée son .paris. « La Ville de Paris est parmi les 200 premiers candidats et l’une des toutes premières villes dans le monde à voir son dossier accepté par l’ICANN », se réjouit la mairie de la capitale.

Sur les 1930 dossiers déposés en juin 2012 auprès de l’organisme, 50 émanaient de l’hexagone et notamment d’entreprises. Néanmoins cette visibilité supplémentaire n’est pas gratuite. Au-delà des 140 000 euros que coûte la candidature et des 100 000 euros de frais de dossier, il faut débourser 20 000 euros par an une fois accepté.

Aux côtés des traditionnels .com, .org, .fr et plus récemment plus atypiques .xxx, la toile devrait donc voir fleurir dans les mois qui viennent toujours plus de sites disposants d’extensions nouvelles.

Via : Clubic
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform