Clicky



Bons Plans

Oxalide : l’incident est résolu, l’hypothèse d’une attaque DDos ecartée

Publié le | Modifié le

Un incident sur le service d’hébergement Oxalide a mis hors ligne de nombreux sites Internet en France. La thèse DDoS écartée.

Si vous avez tenté de faire des infidélités à Begeek ce matin et êtes partis chercher de l’information sur un autre site, il y a de fortes chances pour que votre requête n’ait pu aboutir. En effet, depuis ce matin, de nombreux sites de grands groupes de presse sont inaccessibles. La cause ? Une panne chez l’hébergeur Oxalide qui est toujours en cours de résolution à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Attaque pirate ou simple bug de serveurs ? Oxalide travaille à rétablir la situation et certains sites reviennent peu à peu à la vie.

Bug chez Oxalide, de nombreux sites inaccessibles ce matin

C’est un peu avant 10 h ce matin du 16 janvier 2015 que les premiers utilisateurs se sont plaints sur Twitter de ne pas pouvoir accéder à certains des plus gros sites d’informations de France. Le Parisien, Radio France, Zdnet, Marianne ou Mediapart sont entre autres en blackout total depuis le début de l’incident.

Peu après 10 h, le compte Twitter du service d’hébergement Oxalide, qui héberge tous ces sites, annonce qu’un « incident est en cours » sur les infrastructures de l’hébergeur sans plus de précisions. La rumeur d’un piratage a vite gonflé sur la toile, d’autant plus dans le contexte actuel où les cyberjihadistes ont lancé une action d’envergure sur de nombreux sites institutionnels Français. 

Incident en cours de résolution chez Oxalide

Depuis 11 h 30, il semblerait que la situation revienne peu à peu à la normale. Oxalide annonce que la source du problème a été identifiée et que certains de ses services sont de nouveaux opérationnels à 90%. Une nouvelle confirmée par certains Twittos qui hébergent leurs sites sur les serveurs de la société.


Nous mettrons cet article à jour dans le courant de la journée dès qu’Oxalide aura décidé d’en dire un peu plus sur la nature du problème. Pour le moment, aucun groupe de hackers n’a revendiqué une quelconque attaque et le service a écarté l’hypothèse d’une attaque DDoS.

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform