Clicky



Bons Plans

#OSTgasme No Man’s Sky : un hymne à l’exploration spatiale

Publié le
#OSTgasme No Man's Sky

Difficile en ce mois d'août d'échapper à No Man's Sky dans l'actualité vidéoludique. Mais s'il y a bien une chose que le jeu maîtrise et qui ne devrait pas trop faire débat, c'est sa bande-son.

Vous l’aurez sans doute remarqué, depuis sa sortie début août No Man’s Sky fait couler encore plus d’encre que pendant son développement houleux. Cependant, l’objectif de cette chronique n’est absolument pas d’alimenter le débat. Comme d’habitude, ici nous ne parlerons que de musique, quelle que soit la qualité de l’oeuvre qu’elle vient habiller.

L’OST du jeu d’exploration spatiale de Hello Games a été composée par le groupe 65daysofstatic. Les Anglais, qui ont déjà plusieurs albums à leur actif, signent ici une bande-son électronique pleine d’envolées épiques, mais aussi de longs passages propices à la contemplation béate des étoiles. Leur travail est composé de 2 types de morceaux. 10 pistes classiques et 6 soundscapes, c’est-à-dire des morceaux plus procéduraux qui s’adaptent et se marient en jeu en fonction de ce que fait le joueur.

65daysofstatic – Supermoon

Démarrons notre sélection avec le morceau “Supermoon”. Avec sa batterie rythmée contrebalancée par un choeur féminin tout en douceur, le morceau finit par sortir une guitare un peu plus énervée pour décoller et finir par planer et atterrir calmement.

65daysofstatic – Asimov

Souvent citée comme étant la meilleure piste de l’album, “Asimov” est assurément un morceau réussi. Entre son intro magnifique et son envolée fantastique dans la seconde moitié : frissons garantis.

65daysofstatic – Red Parallax

Avec ses éléments au clavier un peu plus marqués que dans les morceaux précédents, “Red Parallax” démarre un peu différemment pour finalement exploser comme les autres et régaler les oreilles.

65daysofstatic – Hypersleep

Morceau le plus court de l’OST, “Hypersleep” est la transition en douceur parfaite vers notre piste préférée.

65daysofstatic – End of the World Sun

Morceau le plus long de la bande-son si l’on met de côté les soundscapes, “End of the World Sun” respire l’épique dès son titre. Après une intro une fois encore tout en subtilité, la piste ne fait que monter pour s’achever à la perfection.

Crédits Photos : Begeek
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform