Clicky



Bons Plans

Oculus VR : départ de Palmer Luckey, le co-créateur de l’Oculus Rift

Publié le
Palmer Luckey quitte Oculus VR.

Facebook annonce la démission de Palmer Luckey de chez Oculus VR, la filiale du réseau social américain depuis 2014 et principalement spécialisée dans le secteur de la réalité virtuelle.

Palmer Luckey va donc quitter ses fonctions au sein de la société Oculus VR (rachat par Facebook en 2014 contre 2 milliards de dollars) à partir d’aujourd’hui bien que les raisons de son départ soient encore obscures dans l’immédiat. Discret depuis qu’il avait été identifié comme un des soutiens financiers majeurs du groupe d’extrême droite Nimble America afin de financer des trolls pro-Trump, le jeune créateur n’a pas souhaité s’exprimer sur son départ, mais des anonymes ont fait savoir que rien n’a été fait “calmement”.

Oculus VR a tout de même publié un court communiqué concernant la démission de Palmer Luckey afin de rendre hommage à l’homme qui a créé à ses 17 ans, le tout premier prototype de l’Oculus Rift dans le garage de ses parents : “Palmer va vraiment nous manquer. L’héritage de Palmer va bien au-delà d’Oculus. Son esprit inventif a grandement participé à la révolution VR moderne et a contribué à la mise en place d’une véritable industrie. Nous sommes reconnaissants pour tout ce qu’il a fait pour Oculus et la réalité virtuelle et nous lui souhaitons une bonne continuation.

Oculus VR : le conflit avec ZeniMax

Deux ans en arrière, ZeniMax Media avait porté plainte contre Oculus VR, avec 7 chefs d’accusation (appropriation illicite de secrets commerciaux, violation de copyright, rupture de contrat, concurrence déloyale, contrefaçon (violation de marque déposée), fausse indication de provenance (tromperie sur l’origine d’un produit) et enrichissement sans cause), en accusant principalement John Carmack d’avoir apporté les recherches et des technologies appartenant à ZeniMax Media, à l’équipe d’Oculus VR, pendant la période où il était encore avec id Software.

Oculus VR se défendra rapidement en indiquant que ZeniMax Media “prétend à tort que la propriété de la technologie VR d’Oculus lui appartient pour pouvoir profiter de la vente d’Oculus VR à Facebook“. ZeniMax n’ira finalement pas plus loin…

Crédits Photos : Oculus VR / Facebook
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform