Clicky



Bons Plans

Nudité sur Blogger : Google annule tout !

Publié le
Google Google

Après s’être attiré les foudres de nombreux utilisateurs, Google a décidé de ne pas mettre en place sa nouvelle politique sur Blogger.

En début de semaine, Google annonçait sa nouvelle politique concernant la nudité et la pornographie sur sa plateforme Blogger. Une annonce qui a fait grand bruit, et pas forcément dans le sens où on l’aurait imaginé puisque de nombreux utilisateurs de la plateforme se sont insurgés contre cette mesure qui mettait en danger des sites qu’ils administraient depuis de nombreuses années.

Suite à ces nombreuses plaintes, la firme de Mountain View a décidé de faire machine arrière et d’abandonner ce projet de « réforme » de sa plateforme de blog.

Google renonce à interdire les contenus pornographiques sur Blogger

Il n’aura donc fallu que 3 jours à Google pour se rendre compte de son erreur. Plutôt que d’imposer des nouvelles règles à ses utilisateurs sans autres formes de procès, Mountain View a décidé « de mettre les bouchées doubles afin de faire respecter notre politique sur la pornographie commerciale. » Selon Jessica Pelegio, gestionnaire de produits chez Google.

Cette dernière avoue que Google a « reçu des tonnes de commentaires, particulièrement à propos du changement rétroactif, mais aussi à propos des conséquences négatives sur l’image des individus qui publient du contenu sexuellement explicite pour exprimer leur identité »

Maintien de la mention « Adulte » pour les blogs concernés

Jessica Pelegio a précisé que les gestionnaires de blogs à caractère « sexuellement explicite » pour continuer à marquer leurs sites avec la mention « adulte » en ajoutant que « Les blogueurs qui appliquent cette politique à la lettre n’auront pas besoin de changer quoi que ce soit à leurs blogs ».

Grâce à ce revirement, Google montre que malgré la puissance dont il jouit sur la toile, il sait écouter ses utilisateurs et faire machine arrière. Ainsi, la firme de Mountain View s’évite un procès d’intention sur un éventuel non-respect de la liberté d’expression.

Crédits Photos : logo officiel
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform