Clicky



Bons Plans

NSA : Rovio nie toute collaboration avec la NSA via Angry Birds

Publié le

Accusé de participer à la récolte d'informations de la NSA via l'application Angry Birds, Rovio a tenu à démentir tout implication.

En ce début de semaine, nous apprenions, via une énième publication de documents, que la NSA pourrait récolter de nombreuses informations personnelles via les applications installées sur nos smartphones, et notamment grâce à l’application à succès Angry Birds développée par Rovio. L’ancien employé de la NSA, Edward Snowden, révélait que de nombreuses applications étaient touchées par l’espionnage de la NSA et du GCHQ, ces derniers arrivant à intercepter le flux de données personnelles transmis entre les smartphones et les développeurs lors de mises à jour.

Pris pour cible par les activistes qui ont notamment défacé leur site, la société finlandaise Rovio n’a pas tardé à communiquer à ce sujet pour se défendre. Elle a ainsi publié un communiqué expliquant qu’elle ne travaillait avec aucune des agences de renseignement et que ses applications ne livraient donc aucune donnée.

“Nous ne partageons aucune donnée”

La confiance de nos fans est la chose la plus importante pour nous et nous traitons les questions de respect de la vie privée avec le plus grand sérieux. Nous ne partageons aucune donnée, ni ne collaborons, ni n’avons la moindre connivence avec des agences gouvernementales de renseignement” a déclaré Mikael Hed, le PDG de Rovio, avant d’ajouter qu’une surveillance était cependant possible par l’intermédiaire des régies de pub.

L’éditeur a indiqué qu’il “n’autorise pas les réseaux publicitaires tiers à utiliser ou à transmettre des données personnelles issues des applications Rovio” et qu’il comptait bien mener l’enquête afin de s’assurer que ses partenaires ne représentent pas une source d’espionnage pour les sociétés de renseignement.

Source : Rovio
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform