Clicky



Bons Plans

Test du Nokia X

Nokia fait une infidélité très remarquée à son nouveau propriétaire Microsoft en proposant son premier smartphone Android à la vente.

Test du Nokia X

Précédé par la rumeur courant depuis de nombreux mois, Nokia a dévoilé ses premiers smartphones sous Android au Mobile World Congress de Barcelone en février. L’arrivée de Android sur Nokia pose de nombreuses questions, dont la première est évidemment : Pourquoi ?

En effet,  Microsoft vient à peine de boucler le rachat de Nokia, on a donc un peu de mal à comprendre pourquoi sortir aujourd’hui 3 smartphones sous Android, dont le Nokia X et le XL (Le Nokia X+ ne sera pas distribué en France). Qui plus est, cette version d’Android n’est en rien commune à celles que nous connaissons.

Elle est adaptée et modifiée par Nokia, qui souhaite rappeler l’univers Windows Phone, mais sur un OS libre et gratuit. Ainsi pour installer des applications, il faudra impérativement passer par le Nokia store, ou un second store, le Yamdex store. Suivant les pays où les produits de la game X seront distribués, les store pourront être différents.

Il est intéressant de noter qu’il est assez facile de rooter le Nokia X et de lui installer Google Play. Certains l’ont fait le jour même de la présentation à Barcelone. Nokia a d’ailleurs réagi avec intérêt, et n’a pas vraiment condamné ce gentil détournement.

Nokia_X_02

Premier problème : n’espérez pas retrouver vos habitudes si vous êtes un habitué d’Android. Ici, nous avons droit à une surcouche peu familière dont l’ergonomie est complètement inédite. A partir de l’écran d’accueil, on swipe vers la droite pour afficher le menu principal, puis vers le bas pour accéder aux applications. Elles sont présentées sur des tuiles, qui rappellent évidemment l’univers Windows Phone. Si malgré vos efforts vous n’arrivez décidément pas à vous adapter à cette interface maison, il est possible d’installer un launcher, comme Apex, Smart Launcher, qui vous permettra de retrouver un univers plus familier.

le Nokia X n’est pas un foudre de guerre

Au niveau des applications installées, on en retrouve de nombreuses préinstallées et de qualité éprouvée : Nokia Here Maps, MixRadio, Microsoft OneDrive, Skype, qui compenseront l’absence des applis de la famille Google. Il est possible d’en installer d’autres, mais on va vite se confronter à un second problème : le Nokia X n’est pas un foudre de guerre. Le processeur est un dual core Snapdragon de seulement 512 Mo de Ram. La navigation dans les menus n’est pas un modèle de fluidité, rien de dramatique. En revanche, oubliez les jeux en 3D, ce n’est clairement pas l’appareil pour cela.

Nokia_X_03

Et au fur et à mesure de notre prise, en main, on découvre la liste de tous les détails qui font la différence entre un smartphone d’entrée de gamme et un smartphone à 500 euros. D’ailleurs, parlons du prix. Annoncé en 89 euros en février, le Nokia X est passé à 119,99 en débarquant dans nos contrées. Heureusement, pour combler en partie la différence, Nokia propose une offre de remboursement de 20 €, qui ramène le X à 99 euros. Nous sommes donc face à un smartphone à moins de 100 €. A ce prix là, pas de miracle, les concessions sont nombreuses.

Au niveau de l’espace, on arrive vite au bout du stockage avec seulement 4Go de rom. Heureusement, un slot Micro SD sera capable de rajouter jusqu’à 32 Go de données : photos, musique, vidéos etc…

Mais attention, pour la partie photo et vidéo, oubliez aussi le savoir faire Nokia sur le X. Ici, vous aurez droit au strict minimum. A savoir : un seul appareil photo de 3 Megapixels à l’arrière, qui délivre des clichés de qualité très moyenne. Pour la vidéo, je ne suis pas sûr qu’on atteigne les 25 images par seconde. Les tests que nous avons effectués à l’intérieur sont peu concluants.

pour moins de 100€, on a un smartphone 3G

Voila pour les points négatifs, il y a beaucoup, mais n’oublions pas que pour moins de 100 €, nous avons un smartphone 3G, capable de d’exécuter de très nombreuses applications, des jeux, et d’accéder aux réseaux sociaux, sans problème. Comme les modèles généralement destinés aux pays émergents le Nokia X est doté d’un double port Sim. Le premier est compatible 3G et 2G, le second uniquement 2G.

Nokia_X_01

Autre bonne nouvelle, si l’écran n’est que de 4 pouces, il est de qualité plutôt honorable. On a vu bien pire sur des appareils beaucoup plus chers… et c’est le même constant sur la sensibilité tactile. N’espérez pas retrouver le confort d’un Lumia, mais il répond de manière satisfaisante.

Le Nokia X ressemble à un bonbon que l’on aurait envie de dévorer

Pour l’aspect extérieur, le Nokia X ressemble à un bonbon que l’on aurait envie de dévorer. J’exagère un peu, mais les couleurs flashy sont très réussies. Il y a d’ailleurs la possibilité de changer la coque avec 6 couleurs disponibles, toutes capable de vous faire perdre 3 dixième à chaque oeil.

Nokia_X_05

Même si on a un peu de mal à comprendre la volonté de Nokia, qui à coté de cette incursion dans l’univers Android, vient d’afficher son ambition de faciliter le passage à Windows Phone pour les constructeurs, le Nokia X est un produit plutôt sympa mais qui sera destiné en priorité aux plus jeunes, par exemple pour un premier smartphone.

Et si la gamme X de Nokia vous intéresse, le modèle supérieur, le XL, propose un second appareil photo, plus de ram, plus de puissance et un écran de 5″.

Nokia_X_07

Si les précommandes du Nokia X sont encourageantes, (on parle de 1 millions d’appareils réservés), on restera plus réservé quant à son succès en France.

Nokia est une marque haut de gamme, considérons donc le Nokia X comme un trip sous acide, une tentative de se rebeller, et de crier bien fort aux fans d’Android : nous aussi on existe !

Notre prise en main vidéo

Commentaires
Test produits
Longform