Clicky



Bons Plans

La NASA a détecté une barrière artificielle d’ondes radio autour de la Terre

Publié le | Modifié le
Illustration de la capacité de protection du champ magnétique terrestre.

La pollution des hommes a des conséquences désastreuses sur Terre, en revanche sans le vouloir nos ondes radios ont fuité dans l'espace et ont créé un nouveau bouclier de protection contre les éruptions solaires.

Sans le savoir, les hommes viennent sans doute de réaliser leur premier « terra formage ». La NASA a découvert par hasard une nouvelle ceinture autour de la Terre, mais celle-ci est totalement artificielle ! C’est une conséquence directe de l’activité des hommes et à priori cette barrière artificielle aurait été causée par une fuite de nos ondes radio à très basse fréquence.

Sans le vouloir, les hommes ont créé une ceinture protectrice autour de la Terre

Il s’agit d’une preuve directe que nos activités ont non seulement des conséquences sur Terre, mais aussi dans l’espace. Normalement ces ondes radios à très basse fréquence (des fréquences comprises entre 3 et 30 kilohertz) n’étaient pas censées servir à autre chose que d’envoyer des messages codés sur de longues distances et les applications sont surtout scientifiques, militaires et industrielles. Reste qu’une partie de ces ondes a fuité dans l’espace par un mécanisme naturel encore inconnu.

La NASA a découvert cette ceinture vraiment par hasard, en étudiant les variations de radiation de la ceinture Van Allen. Durant une éruption solaire, les particules nocives avaient été stoppées bien avant la distance où elles auraient dû l’être. Une sorte de barrière interne avait bloqué ces particules dangereuses.

En approfondissant, les scientifiques de la NASA ont découvert non seulement une ceinture artificielle qui joue le rôle de nouveau bouclier, mais en plus cette nouvelle barrière a repoussé la ceinture naturelle Van Allen plus loin dans l’espace, la rendant plus efficace pour stopper les particules dangereuses. En comparant de précédents relevés, les scientifiques ont démontré que les flux de rayonnement sont en effet plus éloignés que dans les années 1960.

Crédits Photos : Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform