Clicky



Bons Plans

Les mystères du triangle des Bermudes enfin révélés ?

Publié le
La zone du triangle des Bermudes La zone du triangle des Bermudes

Le triangle des Bermudes est source de mystères maintes fois exploités à l'écran et en littérature. Ses mystères pourraient être en passe d'être résolus par la science.

Depuis près de 70 ans des avions et des  navires auraient disparus dans une zone que l’on appelle le triangle des Bermudes, qui se situe entre les Bermudes, Porto Rico et Miami. Ces phénomènes mystérieux pourraient en fait être dus à des poches de gaz méthane.

Des poches de méthane responsables des mystères du triangle des Bermudes ?

Selon les dernières découvertes d’une équipe de scientifiques, les mystères qui entourent le triangle des Bermudes n’auraient finalement rien de surnaturels, n’en déplaise à tous les auteurs et cinéastes qui les ont exploités depuis les années 60. En observant les fonds sous-marins en Sibérie, les chercheurs norvégiens et russes expliquent que les disparitions de navires pourraient être dues à des poches de gaz de méthane qui provoqueraient soudainement des trous dans l’océan.

«Avec le réchauffement climatique, les poches de méthane – créées par l’action des bactéries – piégées dans le sédiment sous forme solide, fondent sous l’effet du réchauffement des eaux et sont libérées, expliquait le chercheur au Centre national de la recherche scientifique, Gilles Reverdin, en ajoutant : « Le sédiment peut alors se rompre sous la pression du gaz et provoquer un dégazage important. Ce phénomène provoque une sorte de trou dans l’océan et des bateaux qui navigueraient au-dessus de ces zones n’auraient ainsi plus de portance« . Les navires seraient ainsi attirés vers le fond. Ces phénomènes naturels observés dans la péninsule de Yamal pourraient alors s’appliquer à la zone dite du triangle des Bermudes.

Une théorie contredites par d’autres scientifiques

Tous les scientifiques ne sont toutefois pas d’accord avec cette théorie des poches de gaz. Gilles Reverdin déclarait au Figaro : « Si la théorie de l’éclatement des poches de méthane est acceptable dans certaines parties de la planète, il est peu probable que ce phénomène se produise naturellement dans le triangle des Bermudes. Les fonds marins de l’Atlantique sont trop profonds et la matière organique pas assez importante pour pouvoir provoquer le naufrage de navires« .

Source : lefigaro.fr
Crédits Photos : Wikimedia
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform