Clicky



Bons Plans

MWC 2012 : Sony dévoile en exclusivité les Xperia U et P de sa nouvelle gamme NXT

Publié le | Modifié le

Sony a joué son récital en ouverture de l’opéra mobile world congress le 26 février, au sommet du parc de Montjuic surplombant la Fira. Dans le Palau Sant Jordi au chœur des installations olympiques de Barcelone datant de 1992, les quelques centaines de journalistes réunis ont tout d’abord dut se soumettre à une épreuve d’endurance et de patience pour voir apparaitre Bert Nordberge, président et CEO Sony Mobile Communications après plus d’une heure d’attente. Sans créer la surprise, le constructeur japonais va nous présenter une gamme étoffée de smartphones au design et fonctionnalités séduisantes qui devraient confirmer son ambition à se hisser parmi les plus hautes marches du podium en 2012.

Une nouvelle ère avec l’avènement de Sony Mobile Communication

 

Prophétisant un nouveau chapitre dans l’histoire de Sony, après la fin d’une collaboration estampillée Ericson, Nordberg introduit la toute nouvelle marque Sony Mobile Communication pour sa première année au plus grand salon de l’industrie mobile au monde. “En tant que membre du groupe Sony notre capacité à offrir une expérience de divertissements connectés s’en trouve renforcé“. Il appuie son propos en affirmant que “seul Sony peut réunir électronique, réseaux d’échanges, contenus et périphériques. Le smartphone Xperia devient la pierre angulaire du divertissement dans un monde connecté“.

Des ambitions fortes, marquées par la volonté de réunir en un même univers omnipotent, dont l’utilisateur serait le pivot, la galaxie des appareils du constructeur japonais : consoles, TV, tablettes, ordinateurs et smartphones. Une gamme de produits liés les uns aux autres pour répondre le plus efficacement possible aux besoins de la “digital life“ dans laquelle se plaisent à évoluer de plus en plus de consommateurs.

La gamme Xperia NXT fait de la convergence mobile l’enjeu de 2012

Sony mobile Communications s’engage dans cette voie en favorisant l’usage du smartphone, appareil le plus proche et “complice“ de l’utilisateur, en tant qu’assistant hyperconnecté, capable d’interagir avec les autres périphériques de l’univers Sony. Pour marquer le déploiement de cette stratégie renforcée par l’usage du smartphone, Kazuo Hirai, président de Sony corporation, profiter du Mobile World Congress pour annoncer la nouvelle série Xperia NXT composé du Xperia S, annoncé lors du CES 2012, et les exclusivités Xperia P et Xperia U.

Chacun d’entre eux a été conçu pour s’inscrire dans cette stratégie de convergence entre les appareils du constructeur et bénéficier d’un accès premium unique à Sony Entertainement (avec un seul compte). Cette dimension divertissement qui donne de l’épaisseur aux Xperia en termes de contenu, repose principalement sur le catalogue considérable dont est propriétaire Sony. 4 axes de divertissements sont proposés aux consommateurs de contenu :

• Play : les smartphones Xperia sont “playstation certified“ et des jeux sont téléchargeables depuis le playstation store.
• Watch : le service video unlimited propose un éventail de blockbusters hollywoodiens dont 21 d’entre eux sont nommés aux oscars, le soir même de la conférence de presse.
• Listen : le service music unlimited compte 15 millions de chansons en streaming.
• Create

Au delà de proposer un écosystème rattaché au Sony Entertainment Network, il s’agit également de proposer des smartphones Xperia combiant un design qui s’écarte des standards actuels et soit attractif tout en étant équipés de technologie de pointe pour offrir des performances optimales.

Or cette série d’Xperia NXT, si elle ne se distingue ses modèles qu’au regard de différences de taille et quelques variations de colorations de leurs bases, frappe par son élégance. L’objectif annoncé d’un design unique et séduisant nous paraît pleinement réussi. Un design unibody sobre, aux lignes fines enrichi d’une surcouche Sony gage de design d’interface soigné. La particularité stylistique des Xperia NXT tient dans leur base relié à l’ensemble unibody par une fine épaisseur transparente démarquant des boutons trois capacitifs de navigation de la dalle.

Alors que l’Xperia S trourne sous Android Ice Cream Sandwich, il faudra attendre le 2e trimestre de l’année pour voir l’Xperia P et U mettre à jour leur version Gingerbread vers la dernière version d’Android. Cependant ils ne devraient pas être disponibles dans le commerce avant cette période sur le marché… Espérons donc qu’ils soient tous déballés sous Android 4. Android est le bon choix vu la croissance de l’OS. À ce sujet Kazuo Hirai a réaffirmé que le choix de l’OS de Google était le bon choix pour Sony, notamment du fait de sa croissance actuelle et des perspectives qu’il offre.

L’Xperia P

Parmi les modèles présentés notre attention s’est porté prioritairement sur l’Xperia P, le plus novateur de la soirée, qui offre un habillage d’aluminum disponible en 3 couleurs (argent, noire ou rouge), bénéficiant de technologies renforcées. Parmi ces dernières on compte notamment WhiteMagic qui gère automatiquement les paramètres de son écran 4 pouces Bravia (réduit par rapport au Xperia S). Ou encore les SmartDock qui offre de nouvelles possibilités de connexions aux périphériques comme d’utiliser l’Xperia P branché sur votre TV pour naviguer à travers vos contenus et du web au moyen d’une télécommande ou d’un clavier et d’une souris.

Les SmartTags offriront grâce à la technologie NFC des fonctionnalités proches des puces RFID, qui actionnent des fonctionnalités du mobile par une activation sans contact, à proximité de pastilles disposées dans votre entourage. Pour peu que l’Xperia P soit effectivement connectés à d’autres appareils de votre foyer, ce peut être après paramétrage intelligent, une expérience utilisateur réjouissante. Tout comme son homologue S, il sera capable de filmer en HD et prendre des photos en 8 mégapixels.

L’Xperia U

L’Xperia U semble davantage s’articuler avec des specs revus à la baisse autant du point de vue de ses dimensions que ses performances multimédia. Avec un écran de 3,5 pouces BRAVIA, il est équipé du même processeur que l’Xpéria P (dual core 1Ghz) et d’un capteur d’images de 5 mexapixels à la différence des 8 mégapixels proposés par les autres Xperia. Sony semble avoir voulu faire de l’Xperia U un appareil résolument orienté sur la musique avec xLoud et la technologie 3D surround. Disponible en noir ou blanc, sa base est customisable en jaune ou rose.

Par ailleurs Sony a annoncé officiellement que l’Xperie S, présenté comme l’expérience HD ultime, déjà dévoilé au CES de Las Vegas, était en cours d’approvisionnement sur le marché européen pour un lancement au cours du 2e trimestre. D’autre part l’Xpéria ion, griffé Lte, sera lancé sur le marché US au courant de l’été.

Même si pour la beauté du show nous aurions souhaité être davantage surpris par les produits présentés et vivre une présentation plus emportée par ses intervenant, faisant oublier la lourdeur du protocole et des yeux rivés sur les prompteurs, Sony a réussi à nous faire entrevoir une gamme aussi cohérente que séduisante. Cohérente pour une firme aussi tentaculaire qui cherche à mette à profit son catalogue de divertissements et d’appareils connectés. Séduisante par l’élégance des Xperia aussi bien dans leur matériaux de fabrication, leur design que leur interface. Les tests à venir devront maintenir notre enthousiasme en se focalisant sur la fluidité de manipulation et leurs performances à l’usage.

Toutes les caractéristiques détaillées de ces nouveautés dévoilées en exclusivité lors du MWC sont à retrouver sur notre article consacré aux spécifications détaillées de l’Xperia P et notre article dédié à l’Xperia U.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform