Clicky



Bons Plans

Motorola Mobility : Microsoft gagne pour violation de brevets

Publié le

Motorola Mobility se retrouve confronté à Microsoft dans une guerre sans merci de brevets. Cette méthode a porté ses fruits avec de nombreux fabricants, mais Motorola Mobility tente de résister.

Motorola Mobility a été racheté par Google et le fabricant ne compte pas se laisser faire dans cette guerre de brevets. À la fin du mois de juillet, le géant Microsoft avait gagné une première fois en Allemagne. La justice avait donc reconnu que les portables Android violaient un brevet en lien avec le File Allocation Table (FAT) obtenu préalablement par Microsoft. Ce dernier avait également fait des avances à Motorola en souhaitant lui faire signer des contrats de licence pour obtenir des royalties. Ces dernières étaient jugées raisonnables. La situation a empiré au fil des mois. Microsoft a multiplié les plaintes et vient de gagner une nouvelle fois en Allemagne.

Ainsi, Motorola Mobility est accusé d’avoir violé le brevet EP1040406. Ce dernier correspond à «  une méthode et un système pour recevoir des données entrantes de l’utilisateur dans un système informatique possédant un environnement graphique de fenêtrage ». Pour l’instant, un porte-parole de Motorola Mobility a indiqué au magazine AllThingsD « nous attendons de recevoir la décision par écrit afin d’évaluer chacune de nos options, y compris formuler un appel ». Aujourd’hui, le système Android se retrouve donc dans une situation des plus délicates où il est accusé à de nombreuses reprises de violer des brevets.

Même si le juge allemand Guntz a donné raison à la firme de Redmond, elle va devoir entériner le blocage. Cela devrait lui coûter assez cher entre 37.5 et 75 millions d’euros. Cette somme sera également majorée de 10 millions d’euros dans le but de rappeler les produits. Motorola peut également faire appel de cette décision. Il faudra donc attendre quelques jours pour connaître la suite des évènements. Dans tous les cas, la firme de Redmond est heureuse de cette décision. Cette dernière vient entacher la réputation de Motorola Mobility et renforcer celle de Microsoft.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform