Clicky



Bons Plans

Microsoft équipe Android Wear d’une solution pour écrire sur les montres connectées

Publié le | Modifié le

Microsoft a conçu un prototype afin d'écrire de manière manuscrite sur les montres connectées qui tournent sous Android Wear

Avec la course aux grands écrans pour les smartphones pour toujours plus de visibilité pour l’utilisateur comme vanté par les constructeurs, il est amusant de voir débarquer les montres connectées.. et leurs écrans minuscules.

Donnant la possibilité d’être toujours plus proche des fonctions offertes par un smartphone mais directement accessible au poignet, un des problèmes que les montres connectées vont devoir contourner pour convaincre le public c’est l’impossibilité d’utiliser un clavier tactile sur un écran aussi petit.

Pour Google, la reconnaissance vocale pour se passer de clavier

C’est ce printemps que Google a dévoilé la déclinaison de son système d’exploitation mobile pour les montres connectées. Nommée Android Wear, elle utilise Google Now (commandes vocales) pour permettre à l’utilisateur d’écrire en l’absence de clavier. Une solution qui peut s’avérer pratique, mais pas dans toutes les situations (qui utilise seulement la fonction vocale pour écrire sur son smartphone ?).

Microsoft préfère une technique bien plus ancienne

Microsoft a cherché un autre moyen de contourner cette contrainte et ce vendredi la firme a dévoilé un prototype de clavier pour Android Wear. Mais il ne s’agit pas de clavier à touches tactiles à proprement parler : l’utilisateur dessine lui-même avec son doigt sur l’écran les lettres, chiffres ou symboles qu’il souhaite pour composer son message. Il s’agit pour le moment d’un prototype expérimental (version 0.1) qui n’est pour l’instant compatible qu’avec les écrans carrés de 320 par 320 pixels et la montre connectée Motorola Moto 360. Gageons que Microsoft va améliorer ce prototype pour proposer cette technologie sur d’autres modèles.

Cette solution n’est pas sans rappeler Graffiti, la technologie utilisée il y a presque déjà 20 ans sur les PDA (qu’on peut considérer comme les ancêtres des smartphones) qui tournaient sous Palm OS. Là aussi, pour chaque caractère il existait un tracé à effecturer sur l’écran capacitif avec un stylet, que le logiciel reconnaissait parfaitement. Un procédé qui va connaître son âge d’or dans les prochaines années ?

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform