Clicky



Bons Plans

Microsoft attaque Google pour pratiques anti-concurrentielles

Publié le | Modifié le

Microsoft a annoncé avoir porté plainte contre le géant du web Google pour pratiques anti-concurrentielles et abus de position dominante.

Microsoft a saisit la Commission européenne à Bruxelles pour abus de position dominante d’un de ses concurrents, la situation est particulièrement drôle, des membres de la firme de Redmond s’attendent même à ce que “certains pointent l’ironie de cette action”.

L’information a été relatée dans un billet sur le blog juridique de Microsoft. Brad Smith, vice président et avocat général de la firme déclare que “Microsoft a déposé une plainte auprès de la Commission européenne dans le cadre de l’enquête mené par la Commission sur la violation des lois concurrentielles par Google.

Ce dernier s’appuie sur plusieurs exemples pour justifier la décision, d’après lui Google empêche Bing (moteur de recherche de Microsoft) d’accéder au contenu de YouTube correctement :  “Sans un accès convenable à YouTube, Bing et les autres moteurs de recherche ne peuvent pas être sur un même pied d’égalité que Google concernant les résultats de recherches de vidéos YouTube, et cela entraîne bien sûr la désaffection des utilisateurs des concurrents et les pousse vers Google”.

La firme de Mountain View est également accusée par celle de Redmond de bloquer l’accès aux métadonnées de YouTube, ce qui rend impossible l’intégration du site de vidéo sur les Windows Phone. Microsoft reproche également  la non interopérabilité des données publicitaires de la plateforme de Google avec les plateformes concurrentes, Microsoft adCenter par exemple, ainsi Brad Smith déclare :

“Il ne devrait pas être permis de poursuivre des pratiques qui restreignent l’innovation et l’offre d’alternatives compétitives des concurrents”.

La décision de Microsoft est tout de même paradoxale quand on sait que la société à elle même abusée largement de sa position très dominante voir monopolistique, et qui avait d’ailleurs été la cause d’une même enquête faite par la même commission et qui avait conduit à une condamnation record de 1,6 milliards d’euros d’amende. C’est surement d’ailleurs ce qui a décidé Steve Ballmer à déposer sa plainte en Europe plutôt qu’aux Etats-Unis.

Source : Cnet France
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform