Clicky



Bons Plans

Les meilleures batteries externes pour smartphones et tablettes

Publié le | Modifié le
Les meilleures batteries externes pour smartphones et tablettes

Indispensables, nos smartphones et autres tablettes souffrent d'un défaut majeur. Les batteries ont certes fait des progrès, mais on se retrouve encore souvent à court de jus... Un accessoire bien pratique peut cependant vous sauver la vie : la batterie externe.

Accessoire de plus en plus populaire, la batterie externe a pour unique but de prolonger l’autonomie de nos smartphones et de nos tablettes. L’endurance de ces compagnons électroniques est au cœur des préoccupations des industriels, mais il reste difficile de dépasser les 10-12 heures d’utilisation intensive… et encore, dans le meilleur des cas. Les batteries externes permettent de pallier ce problème en offrant deux à trois charges complètes supplémentaires en fonction de leur capacité.

Logiquement, cette capacité est un des principaux critères retenus lorsque l’on se décide à acheter une batterie externe. Il en existe cependant d’autres à ne pas négliger comme la taille et le poids de ladite batterie, mais aussi l’existence de fonctionnalités telles que la charge rapide ou la présence de divers connecteurs permettant à la batterie d’être plus polyvalente. C’est pour vous aider à trier le bon grain de l’ivraie que nous avons monté ce dossier.

Nous avons écumé les propositions de nombreux constructeurs, certains très en vue, d’autres moins. Nous avons testé les différents modèles de batteries qu’ils commercialisent pour n’en retenir qu’une dizaine. Notez toutefois que nous n’avons PAS essayé toutes les batteries du marché et sommes peut-être passés à côté d’un très bon produit. N’hésitez pas à nous le faire savoir, bien sûr.

Les meilleures batteries externes pour smartphones et tablettes (poids, puissance)

  • Choetech B613Q Portable Power Bank (365g, 20000 mAh)
  • Jackery Bolt (172g, 6000 mAh)
  • Jackery Titan (435g, 20100 mAh)
  • Mophie Powerstation plus mini (110g, 4000mAh)
  • Mophie Powerstation XXL (428g, 20000mAh)
  • PNY PowerPack Curve (90g, 2600 mAh)
  • PNY PowerPack (220g, 8000 mAh)
  • PNY PowerPack AD (285g, 10400 mAh)
  • Xoopar Powerbank Hug Booster (30g, 500 mAh)
  • Xoopar Powerbank Squid Max (175g, 7500 mAh)

Jackery Bolt (6000 mAh)

Jeune société californienne basée à Santa Clara, Jackery s’est rapidement fait un nom grâce à des produits très bien pensés et qui répondent à des interrogations souvent oubliées par ses concurrents directs. La Jackery Bolt s’inscrit parfaitement dans cette démarche et s’il s’agit d’une classique batterie externe, vous allez voir qu’elle pense à (presque) tout. En premier lieu, question design, il n’y a pas grand-chose à redire. La Bolt est compacte, élégante et son ergonomie est parfaite : on est d’ailleurs un peu surpris par le poids de la bête (172g) alors qu’elle est assez petite.

Cela dit, le plus surprenant se situe au niveau du câblage. Sur la base, on retrouve effectivement un port USB et un micro-USB, Jackery fournit donc logiquement un câble dans la boîte de sa batterie. Sur les deux tranches de la Bolt, deux câbles sont joliment intégrés : ils viennent compléter la connectique et offrir un branchement sans aucune pièce à « monter / démonter ». Au total, on dispose donc d’un triple branchement pour la recharge de trois appareils : deux en micro-USB et un en Lightning. Un regret tout de même : ces deux câbles intégrés ne peuvent être remplacés. Ils paraissent solides, mais s’ils venaient à casser, la Bolt perdrait une bonne part de son intérêt.

Logiquement, la triple-charge fait baisser le temps de charge des appareils connectés, mais en pratique, c’est une situation qui a peu de chances de se produire. Notez d’ailleurs que les 6000 mAh de la Bolt ne lui permettent pas de recharger vos appareils indéfiniment. Nos tests ont révélé une capacité réelle tout à fait conforme et sur notre Sony X5 Compact, il a été possible d’opérer une recharge complète et une seconde à près de 80%. Une jolie performance. Mieux, lorsqu’un seul appareil est connecté, la QuickCharge est parfaitement fonctionnelle. Enfin et ce sont des gadgets, mais Jackery a pris soin d’intégrer quatre petites LED pour vérifier l’état de la charge et une petite lampe de poche.

Que dire de plus si ce n’est que la Jackery Bolt est un produit qui nous a pleinement satisfaits. Son positionnement tarifaire est un cran au-dessus de tous les produits no name, mais on sait pourquoi on paye ce petit plus. La batterie est conforme aux attentes, très pratique et dotée de plusieurs petits accessoires qui font encore pencher davantage la balance en sa faveur. Un achat les yeux fermés.

Jackery Titan (20100 mAh)

Si la Bolt se présente comme une petite solution maligne « prête à tout », la Titan constitue le modèle « musclé » de la gamme Jackery, le costaud de service que l’on emmène pour des déplacements de longue durée loin de toute prise. Elle embarque effectivement des cellules Panasonic pour une capacité totale de 20100 mAh. Mieux, elle est à peine plus chère que la Bolt… preuve que les objectifs sont ici différents. En effet, il n’est pas question de proposer une triple-charge pour dépanner les copains dans le besoin : seuls deux ports USB sont présents sur le dessus de la Titan. Inutile d’espérer une petite lampe de poche : la Titan sert à recharger… et c’est tout.

Il nous faut toutefois reconnaître qu’elle le fait bigrement bien. Tout d’abord, ses deux ports USB sont certifiés pour délivrer chacun 3,4 ampères. Sur le papier, cela doit évidemment permettre d’activer sans problème la QuickCharge sur ces deux ports et dans la pratique, cela se confirme. La recharge de la Titan elle-même n’est cependant pas oubliée et les 2 ampères permettent un résultat rapide, malgré la grosse capacité embarquée. Une capacité que nos tests confirment et notre Sony X5 Compact a été rechargé près de 6 fois avant que la Titan ne rende les armes. Pour la forme, nous allons formuler un reproche : si vous souhaitez recharger un ordinateur portable, sachez que la Titan ne délivre que 15W là où les briques d’alimentation fournissent souvent 30W. La recharge sera donc plus lente.

Nous l’avons dit en introduction, Jackery ne s’embarrasse pas ici de gadgets et, côté accessoires, sa Titan ne propose au final qu’un petit ensemble de quatre LED dédiées à la charge restante : 100,%, 75%, 50% ou 25%. Nous aurions toutefois aimé que le constructeur fournisse un petit câble supplémentaire : dans la boîte on ne trouve que l’inévitable micro-USB – USB et un câble au format Lightning aurait encore accru la versatilité de la batterie. Ultime remarque pour souligner le fait que dans le cas d’une batterie de 20100 mAh, il faut aussi compter avec le poids de la bête : 435 grammes pour cette Titan, cela compte dans un sac à dos par exemple.

Nous avions apprécié la polyvalence de la Jackery Bolt, nous aimons au moins autant la puissance brute de la Jackery Titan. L’objectif n’est évidemment pas le même, mais compte tenu du prix demandé par le constructeur (30 euros environ), même l’absence de connectique Lightning est pardonnable. La Titan est un monstre de puissance et d’efficacité.

Choetech B613Q (20000 mAh)

Bien implanté en France, Choetech est présent chez tous les principaux revendeurs de l’Hexagone. Le constructeur s’est taillé une jolie réputation dans le domaine des accessoires et, à son catalogue, nous retrouvons aussi bien des boîtiers de protection que des écouteurs Bluetooth, des chargeurs USB que des câbles en veux-tu en voilà. Logiquement, Choetech dispose également d’une gamme de batteries externes. Dans ce domaine, la société taïwanaise renouvelle assez régulièrement ses produits et aujourd’hui, il dispose de trois batteries dont les capacités s’échelonnent de 10400 mAh à 20000 mAh. Nous avons opté pour la plus costaude.

Premier bon point, Choetech ne nous encombre pas de plastique, carton et autres emballages superflus. Le conditionnement de la B613Q est aussi simple qu’il est pratique. Revers de la médaille, l’accompagnement est un peu chiche et à côté de la batterie externe, on ne trouve qu’une minuscule notice et un simple câble micros-USB / USB. Autre regret, Choetech n’a pas encore jugé bon de renouveler sa batterie afin de prendre en compte l’USB-C. En revanche, le constructeur pense aux utilisateurs Apple et un port Lightning est présent. Il se trouve entre les connecteurs micro-USB, USB 2.0 et USB 3.0 QuickCharge.

Oui, la Choetech B613Q a le bon goût d’être compatible avec cette technologie de charge rapide. Le résultat est d’ailleurs excellent, malgré un petit souci technique. En effet, sur certains téléphones (Huawei notamment), ça ne charge pas rapidement. Heureusement, sur la majorité des marques essayées (Apple, Samsung, Sony), ça passe. Quel bonheur d’ailleurs de pouvoir charger et recharger son téléphone à de multiples reprises avec une seule charge de la batterie. Les 20000 mAh de la batterie font merveille et un Sony X5 Compact peut être rechargé 8x à 100% avant que la Choetech ne déclare forfait. Autant dire que vous pouvez partir tranquilles !

Abordable, bien pensée et dotée de LEDs qui simplifient la prise d’informations sur la quantité d’énergie restante, la B613Q souffre simplement d’un poids relativement élevé (365g). Parfaitement justifié, cet embonpoint est lié à l’impressionnante capacité de la bête (20000 mAh). Cette batterie nous semble constituer un excellent choix qui vous rendra bien des services… et permettra même de recharger le portable du copain pas assez prévoyant !

Mophie Powerstation plus mini (4000 mAh)

La Powerstation plus mini est sans doute l’une nos batteries préférées. Au travers de ce produit en apparence très simple, Mophie est parvenu à allier efficacité et élégance. Esthétiquement tout d’abord, ce périphérique est un véritable modèle. La finition en aluminium est superbe et sur le dos de la bête, un revêtement « soft » autorise un contact agréable, tout en douceur, avec le produit. C’est du très beau travail, mais nous avons tout de même un petit reproche à formuler : ce si joli revêtement a tendance à se « marquer ». Le fait est qu’après seulement quelques minutes d’utilisation, les traces de doigts sont déjà nombreuses.

Fidèle à sa réputation, Mophie a privilégié la sobriété sur les fonctionnalités et cela se ressent au niveau des connecteurs de la Powerstation plus mini. Un câble Lightning est délicatement intégré au boîtier et en retirant un capuchon, il passe au format micro-USB. De l’autre côté de la batterie, on trouve un port micro-USB… Mais c’est tout. Dans la boîte, il y a bien sûr le câble micro-USB – USB, mais impossible de profiter de la recharge sur plusieurs appareils à la fois et la charge rapide n’est pas non plus au rendez-vous, malgré les pseudos 2,1A affichés sur l’emballage. Hélas, cette déconvenue est un classique sur les batteries externes.

Heureusement, Mophie ne ment pas sur la capacité de sa batterie qui permet de recharger complètement plus d’une fois notre Sony X5 Compact. Une valeur en phase avec la puissance affichée de la Powerstation plus mini. Pendant cette recharge, notons que la batterie ne chauffe pas outre mesure et une fois à sec, elle a besoin d’environ 4 heures pour être à nouveau à 100%. Là encore, il s’agit d’une bonne valeur et tout cela alors que la batterie est plutôt compacte (123x63x9mm, 110g). Terminons sur un point de détail qui montre le soin apporté par Mophie : les connecteurs de sa batterie sont légèrement aimantés pour une stabilité accrue.

Si le nom de Mophie ne vous dit encore rien, nous vous suggérons de regarder de plus près les produits de cette marque et en particulier la Powerstation plus mini. Bien sûr, il ne s’agit « que » d’une batterie externe, mais elle réunit toute les qualités pour vous accompagner en toute discrétion et ne vous fera pas défaut… si vous gardez en tête sa limite de 4000 mAh évidemment.

Mophie Powerstation XXL (20000 mAh)

Alors que la Powerstation plus mini est en quelque sorte le poids plume de la gamme Mophie, nous vous proposons de découvrir maintenant son « poids lourd ». La Powerstation XXL est comme son nom l’indique sans ambigüité, un modèle musclé qui affiche officiellement 20000 mAh de capacité. Mophie n’hésite d’ailleurs pas commercialiser sa batterie comme un produit destiné tout autant aux utilisateurs de smartphones que de tablettes. Il est vrai que nos tests vont en ce sens. Ainsi, notre Sony X5 Compact a logiquement été rechargé pratiquement six fois avant que la Powerstation XXL n’abdique. Le contrat est ici parfaitement rempli.

Les experts en marketing de chez Mophie estiment ainsi que plus de 100 heures de batterie supplémentaire sont ainsi « offertes » par la Powerstation XXL. Nous préférons retenir qu’avec 20000 mAh il est même possible de recharger environ une fois et demie un iPad Pro. Nous apprécions aussi le fait que Mophie ait disposé trois ports USB en façade… de sorte qu’il soit possible de recharger trois téléphones à la fois : ce sont les copains qui vous diront merci. Mieux, deux de ces ports sont réellement en 2,1A permettant une charge rapide parfaitement fonctionnelle. Pour compléter cette connectique, un port micro-USB est de la partie, mais rien côté Lightning.

Sur le côté de la Powerstation XXL, on découvre quatre petites LED et un petit bouton. Celui-ci permet de couper la batterie, mais aussi de voir – via les LED – quel est le niveau de charge : 100,%, 75%, 50% ou 25%. Nous terminerons ce tour du propriétaire par un petit regret qui n’est hélas pas du ressort de Mophie. En effet, avec 20000 mAh de capacité, la Powerstation XXL est un modèle massif. Mophie a fait des efforts, mais n’a pas été en mesure de reproduire l’effet « classe » de la Powerstation plus mini. Rien de catastrophique donc, mais cette batterie accuse tout de même 428 grammes sur la balance (155x92x20mm).

Une fois encore, Mophie impressionne par la qualité de finition globale de cette batterie externe qui, nous l’avons dit, laisse un sentiment un peu moins flatteur que la Powerstation plus mini. Cette Powerstation XXL « muscle son jeu » et alors que la petite sœur dépanne le temps d’une journée, celle-ci autorise des escapades de plusieurs jours.

PNY PowerPack Curve (2600 mAh)

PNY Technologies est une société reconnue depuis déjà de nombreuses années. Fondée aux Etats-Unis en 1985, la compagnie est présente dans de nombreux segments du marché informatique : les cartes graphiques, les cartes mémoire, le câblage, les modules mémoires, les SSD… et, bien sûr, les batteries externes. Ce dernier type de produit est relativement nouveau pour le constructeur qui dispose aujourd’hui d’une large gamme dont nous avons extrait le Petit Poucet, la PowerPack Curve. Avec « seulement » 2600 mAh au compteur, elle se présente comme une solution de secours pour une panne intervenant en cours de journée.

De ce point de vue là, son format « stick » est parfait. La batterie tient bien dans la main et se range aisément dans une poche ou une sacoche. Sa compacité ne pose toutefois pas de problème particulier à PNY qui intègre malgré tout les classiques LED de contrôle : 100%, 75%, 50% et 25%. Un petit bouton permet d’ailleurs d’allumer / éteindre la batterie. Nous terminons cette description de la partie extérieure de la Curve par les deux ports : sous la base, se trouvent un micro-USB et un USB, tout deux capables d’un ampère. Logiquement, PNY livre un câble micro-USB, mais fait complètement l’impasse sur la connectique Lightning.

Le constructeur fait aussi l’impasse sur la charge rapide, la fameuse QuickCharge. Dans sa dernière version, celle-ci nécessite au moins un port USB capable de délivrer une intensité de 1,67 ampère. Plus gênant et alors qu’en théorie, la Curve devrait pouvoir recharger à environ 90% notre Sony X5 Compact, il n’en est rien. Pleine, elle ne fait remonter notre portable déchargé qu’à 70-75%. Ce n’est évidemment pas catastrophique et la Curve conserve un certain intérêt, mais compte tenu des fonctionnalités relativement limitées de la batterie, nous étions en droit d’attendre une charge davantage conforme aux valeurs avancées par PNY.

Deux critiques majeures qui auraient normalement exclu la Curve de notre sélection. Si nous avons décidé de la conserver c’est bien sûr pour sa compacité ainsi que pour son design, mais c’est aussi et surtout pour son positionnement tarifaire. Proposée autour de 10-12 euros, elle fait alors oublier ses lacunes et on lui pardonne ces milliampères encore un peu plus surévalués que la concurrence.

PNY PowerPack LH (8000 mAh)

Second modèle PNY de notre sélection, la LH8000 est une batterie externe qui surprend d’abord par son revêtement. Le constructeur a effectivement décidé de la recouvrir d’une espèce de similicuir du plus bel effet et qui a le bon goût de ne pas trop marquer, même si des traces de doigts ne manqueront pas d’apparaître. La jolie robe de cette batterie est rehaussée par la présence d’un sobre logo PNY et d’un liseré argenté qui vient faire tout le tour du boîtier. Bien sûr ce n’est pas primordial, mais côté élégance, la LH8000 marque incontestablement des points.

Sur le plan purement technique, les choses sont nettement plus classiques. Sur l’arrière de la batterie, on retrouve simplement trois connecteurs et un petit bouton. Ce dernier permet d’allumer la batterie et on peut avoir une idée claire de la charge encore restante grâce aux traditionnelles quatre LEDs de contrôle : 100%, 75%, 50% et 25%. Nous apprécions que PNY ait opté pour l’intégration de deux connecteurs USB. En effet, cela permet de recharger deux appareils à la fois même si, attention, les 8000 mAh de capacité n’autorisent pas toutes les folies. Un port micro-USB complète la connectique et nous regrettons l’absence de port Lightning. L’unique câble micro-USB – USB ne permettra donc pas d’exploiter la norme si chère à Apple.

Revenons sur les 8000 mAh de la batterie de PNY. Vérifiée par nos soins, cette capacité permet de recharger 2,5 fois notre smartphone Sony X5 Compact. Un chiffre qui place donc la LH8000 dans la norme : sans être particulièrement rigoureux, PNY se trouve dans la moyenne haute et vous pourrez donc utiliser sans problème cette batterie pour de longues escapades. En revanche, comme nous le disions précédemment, le double port USB sera à utiliser avec parcimonie. Notons enfin que le QuickCharge – effectif sur un seul des deux ports USB – est parfaitement fonctionnel. Merci PNY.

Grâce à cette faculté de charge rapide, vous devriez pouvoir refaire le plein de votre smartphone en une trentaine de minutes, mais si cela reste extrêmement variable. De fait, la LH8000 constitue un choix très intéressant. Ce n’est peut-être pas la plus complète des batteries, mais ce n’est pas non plus la plus chère et elle est tellement élégante.

PNY PowerPack AD (10400 mAh)

Selon que l’on regarde la boîte du produit ou sa notice, deux noms sont proposés : PowerPack ALU 10400 ou PowerPack AD10400. Dans le commerce, comme sur le site de PNY, c’est le second qui est employé et que nous garderons donc pour le reste de ce test. Cela dit, peu importe sa dénomination, ce qui compte ce sont ses aptitudes et ses 10400 mAh annoncés. Et là, il faut bien reconnaître que nous avons connu une petite déception. De manière générale, les constructeurs exagèrent tous les capacités qu’ils proposent, mais quelques-uns font exception. Ce n’est hélas pas le cas de PNY et de cette PowerPack AD 10400.

Sur le papier et après conversion de la capacité annoncée au 4,7 Volts, nous devrions pouvoir recharger notre Sony X5 Compact 3 fois. Dans les faits, cette troisième recharge a bien eu lieu… mais seulement aux deux tiers. On peut donc estimer à environ 10% l’écarte entre capacité théorique et réelle : c’est mieux que nombre de batteries bas de gammes, mais inférieur à la majorité des autres modèles de notre dossier. Heureusement, l’AD10400 est encore largement en mesure de remplir son rôle et il s’agit en réalité de son principal défaut. Pour le reste, PNY est effectivement très en forme.

Le design de la PowerPack AD10400 est réussi et le produit tient bien en main sans être encombrant. Forcément, le poids est important (285g), mais reste dans la moyenne. Nous retenons la présence de trois ports USB permettant la charge de trois appareils en même temps. Mieux, un de ces ports est compatible QuickCharge. Hélas, cette technologie semble assez aléatoire : nous n’avons rencontré aucun problème sur notre Sony, mais un Huawei n’a jamais voulu passer. Autre regret, l’absence de connectique Lightning. En revanche, PNY a doté sa batterie de deux accessoires pratiques : un écran LCD pour afficher le niveau de batterie et une petite lampe de poche bien puissante.

Au final et malgré toutes les qualités de la PNY PowerPack AD10400, nous gardons à l’esprit cette capacité pas tout à fait au niveau des attentes et son mode QuickCharge aléatoire. PNY compense en proposant son produit à petit prix, moins de 40 euros pour près de 3 recharges dans notre cas. L’écran LCD, la lampe de poche et les trois ports USB jouent aussi en sa faveur.

Xoopar Powerbank Hug Booster (500 mAh)

Si vous lisez ce dossier depuis le début, vous avez compris que les batteries externes peuvent adopter des formes et des tailles diverses, mais aucune n’est aussi réduite que la Xoopar Hug Booster. Xoopar est une petite start-up française qui se focalise sur les accessoires hi-tech partant du principe que notre environnement est de plus en plus connecté. Logiquement, la société ne pouvait faire l’impasse sur les batteries externes et la Hug Booster fait un petit peu figure d’OVNI. La bestiole prend effectivement la forme d’un petit « carré » de 51x45x18mm qui ne pèse que 30 grammes ! Autant dire que la Hug Booster se glisse dans n’importe quelle poche !

Dans ses photos officielles, Xoopar associe souvent sa batterie à un porte-clefs comme pour insister sur son côté miniature. Forcément, un tel produit ne saurait recharger votre iPad Pro ou même un Galaxy S7. En revanche, ses 500 mAh constituent juste ce qu’il faut pour se sortir d’un problème. La capacité agit en quelque sorte comme une mini-recharge d’urgence à toujours avoir sous le coude. Selon les calculs de Xoopar – que nous avons pu vérifier – ces 500 mAh sont suffisants pour faire remonter la batterie d’un smartphone moderne à 20% (Sony X5 Compact). Bien sûr, il n’est alors pas question de télécharger les 80 Mo d’Hearthstone en Wi-Fi par exemple… En revanche, ce sera suffisant pour passer quelques coups de fil de dépannage.

Vous vous en doutez, avec cet objectif de « dépannage » la Xoopar Hug Booster se compare à une minorité d’autres batteries. Xoopar ne se moque pas du monde et le fabricant a intégré une petite LED : en bleu lorsqu’elle se recharge, en rouge si elle est chargée à plein et clignotante dès lors qu’il faut la recharger. Dans ces 51x45x18mm, Xoopar a aussi trouvé le moyen de réunir deux câbles qui viennent se clipper à l’arrière du Hug Booster. Le premier (USB) permet de recharger la batterie alors que le second (micro-USB) se connecte sur le smartphone. Mieux, on peut remplacer ce dernier par un câble Lightning. Les Applemaniaques seront ravis.

La Xoopar Hug Booster ne boxe évidemment pas dans la même catégorie que la Choetech 20000 mAh. Proposée à moins de 20 euros, elle remplit toutefois parfaitement son office. Ses 500 mAh offrent suffisamment de jus pour une mini-recharge d’urgence et sa compacité lui permet de se ranger n’importe où. Rien à redire, du très bon travail.

Xoopar Powerbank Squid Max (7500 mAh)

À côté de la Hug Booster, nous avons retenu une seconde batterie de belle facture proposée par la société Xoopar. La Squid Max est un modèle plus musclé avec ses 7500 mAh et il est également plus encombrant. En revanche, on retrouve l’ingéniosité qui caractérise si bien le constructeur français. C’est ainsi que sur le dos de la petite bête, on retrouve une série de ventouses qui permettent de fixer la batterie au périphérique que l’on souhaite recharger. Une fonctionnalité qui vise évidemment davantage les possesseurs de smartphones.

La conception même de cette Squid Max 7500 mAh est un autre point particulièrement intéressant. En effet, la batterie est conçue en ABS (pour acrylonitrile butadiène styrène) : un plastique très solide dont la faculté première est de résister aux chocs… Seul « problème », il n’est pas certain que votre smartphone soit lui-même capable de résister aussi bien que la Squid Max ! Enfin, Xoopar n’a pas oublié l’essentiel et dispose par exemple deux ports USB afin de charger plusieurs périphériques à la fois. Un port micro-USB est aussi de la partie et le câble fourni dispose d’une tête en Y : un côté micro-USB pour les mobiles Android et un côté Lightning pour les mobiles iOS.

Xoopar a intégré quatre petites LED qui renseignent sur l’état de la batterie : 100%, 75%, 50% ou 25%. Nous regrettons qu’aucun clignotement / changement de couleur ne vienne renseigner l’état de charge, mais cela reste un détail. Ce qui n’en est pas un en revanche, c’est la capacité de la batterie et là, rien à dire. Xoopar tient ses promesses : trop souvent les batteries no name sont inférieures de 10 à 20% à leur capacité annoncée. La start-up française est un peu moins rigoureuse sur l’ampérage délivré : les 2,1A sont tout à fait théoriques et, en réalité, il ne faut pas espérer plus de 1,5A. Conséquence logique, vous pouvez dire adieu à une vraie charge rapide.

Ce problème de charge rapide est un défaut trop souvent rencontré sur les batteries externes et nous espérions que Xoopar évite cet écueil. Ce n’est que partiellement le cas. La Squid Max 7500 reste une batterie qualitativement intéressante, mais ses principales forces restent son revêtement et ses ventouses : deux accessoires qui n’intéresseront pas tout le monde.

Crédits Photos : Begeek
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform