Clicky



Bons Plans

Megaupload : Le 7e art lésé par la fermeture de la plateforme

Publié le | Modifié le

Megaupload a été au centre d’une vive polémique en début d’année. L’industrie du cinéma ou de la musique estime que la plateforme nuisait à leur business. Mais, une étude vient de révéler l’inverse. Megaupload était bénéfique au 7e art.

Lorsque Megaupload a fermé ses portes au début de l’année, l’industrie cinématographique et musicale a poussé un cri de soulagement. Le secteur pensait que cette fermeture serait bénéfique pour leur business, mais une étude se révèle surprenante puisqu’elle a mis en évidence le contraire. Des chercheurs allemands ont montré que la fermeture de Megaupload a eu un effet négatif sur le 7e art. Dans 49 pays, l’analyse a porté sur 1344 films, les auteurs de l’enquête ont indiqué que « dans toutes les configurations, nous trouvons que la fermeture a eu un effet négatif, bien qu’insignifiant dans certains cas sur les revenus du box-office ». Les pirates auraient donc une réelle influence sur les réseaux sociaux et cela aurait permis la promotion de certains films. Cette situation permettait ainsi aux internautes de connaître des films, ce qui les incitait à se diriger vers les salles obscures.

Ceux à petit budget ont également été touchés par la fermeture de Megaupload. Les pirates n’ont plus le rôle de promoteurs et le bouche à oreille ne fonctionne plus. Selon les auteurs « L’effet de diffusion d’informations à partir de téléchargements illégaux semble particulièrement important pour les films à faible audience ». Les chercheurs ont tout de même indiqué que la fermeture avait  permis aux grosses productions de faire des bénéfices supplémentaires.

Dans tous les cas, Kim Dotcom n’a pas encore dit son dernier mot puisqu’une nouvelle plateforme devrait voir le jour dans quelques semaines. Au mois de janvier, une conférence de presse sera organisée pour ouvrir les portes d’un nouveau site baptisé Mega.

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform