Clicky

Se souvenir de moi ? | Mot de passe oublié ?

Mars : Ce voyage est possible, mais il n’est pas sans risque

Publié le
Mars

Mars est un rêve accessible pour les scientifiques de la Nasa. La première mission habitée pourrait être programmée dans 20 ans.

La conquête de Mars par Curiosity était une première étape. Les résultats des diverses analyses réalisées par le robot de la Nasa sont prometteurs. Les experts ont donc envie de découvrir cette planète qui est considérée comme la cousine de la Terre. À plusieurs reprises, le rover de la Nasa a pu constater des similitudes avec notre planète, comme celles concernant un ancien lit d’un ruisseau. La Nasa a donc décidé d’organiser une conférence de presse pour planifier les différentes étapes d’un tel voyage. Depuis lundi, les scientifiques, dont Buzz Aldrin, se sont rassemblés pour analyser la faisabilité de cette première mission habitée à destination de Mars.

Le voyage vers Mars

Mis à part l’équipement, le moyen de transport, la technologie, les experts doivent prendre en compte les risques. Les effets biologiques et psychologiques d’un tel périple ne sont pas déterminés avec précision. La Nasa souhaite les étudier avec rigueur lors des 10 prochaines années. Pour rejoindre Mars, il faut envisager un voyage de plusieurs mois qui vont s’avérer très longs dans un espace restreint. Le stress est donc intense et l’équipage est livré à lui-même dès qu’il quitte l’orbite terrestre. Un problème peut donc survenir à tout moment et les communications avec la Terre ne seront pas en temps réel. Le délai peut être de quelques minutes à 20 minutes selon le positionnement de la Terre et Mars.

Des risques physiologiques

Lorsque la Nasa sélectionnera son équipage, elle devra prendre en compte l’aptitude à résoudre les problèmes, mais le domaine psychologique est réellement important. Les risques physiologiques sont également réels. Le voyage peut durer entre 360 et 610 jours selon les scénarios et l’équipage va être confronté aux éruptions solaires. S’ils ne sont pas protégés efficacement, les doses peuvent favoriser le développement de cancers. L’effet des rayons cosmiques sur l’être humain est inconnu notamment lors d’un voyage en direction de Mars. Lorsque la période est prolongée, l’apesanteur fragilise les os, atrophie les muscles… Le voyage vers Mars n’est pas qu’une prouesse technique, il faut être apte à supporter des conditions extrêmes.

Alexandra
Vous avez aimé cet article ?

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Mars : Ce voyage est possible, mais il n’est pas sans risque sur Begeek.fr
Topic Associés
Articles Liés
Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir ? Vous devez être connecté pour réagir à cet article.

J'ai un compte


Mot de passe oublié ?

Je n'ai pas de compte créer un compte en 15 secondes Créer un compte

Test produits