Clicky



Bons Plans

Mammouth : Helmut, un pachyderme âgé de 30 ans exhumé à Paris

Publié le

Le mammouth Helmut a été découvert à proximité de Paris. Ses dimensions sont assez exceptionnelles, son squelette mesure 3 mètres. Les archéologues l’ont découvert par hasard alors qu’ils faisaient des fouilles sur un site gallo-romain.

Son squelette est le 4e qui est découvert sur le sol français. Les archéologues ont été surpris dans un premier temps lorsqu’ils ont vu des ossements dans un site gallo-romain. Rapidement le responsable des fouilles a remarqué que l’ensemble était très grand. Après avoir observé avec précaution et attention les ossements, ils se sont rendu compte qu’il s’agissait d’un mammouth laineux âgé d’une trentaine d’années. Il aurait vécu il y a très longtemps entre 200 000 et 50 000 ans avant notre ère. C’est à proximité de Changis sur Marne à proximité de Meaux que ce spécimen a été découvert. Le squelette est exceptionnel puisqu’il est intact. Les scientifiques ont ainsi l’occasion d’effectuer un moulage. Un autre fait a également attiré leur attention.

Le 4e squelette en France

À côté du squelette d’Helmut le mammouth, des silex étaient présents. Une information assez incroyable qui laisse présager la présence d’hommes de Néandertal. Les silex avaient été utilisés, les hommes l’auraient donc dépecé. Les archéologues se sont posé cette question, Helmut a-t-il été tué par les hommes de Néandertal ? Apparemment, le mammouth n’aurait pas été chassé. En effet, les informations qu’ils ont récolté laissent penser qu’il s’est enfoncé dans la boue et qu’il est mort noyé. Les hommes de Néandertal l’auraient ensuite dépecé à l’aide des silex. Une donnée assez incroyable puisque c’est une preuve que les deux espèces ont cohabité en France et ces informations sont assez rares. Sur le sol français, c’est le 4e squelette de mammouth qui est découvert, le premier date de 1859, il avait été découvert à proximité de Lyon. En observant Helmut, le responsable de cette fouille, Grégory Bayle a remarqué la présence d’un deuxième squelette. Pour l’instant aucune donnée supplémentaire n’a été transmise sur la présence de ce second mammouth.

Actuellement, les caractéristiques de l’animal ne sont pas encore connues. Les scientifiques ne sont pas en mesure de dire si c’est un mâle ou une femelle. Helmut aura également l’opportunité de rejoindre une seconde demeure puisqu’il sera envoyé au Museum national d’Histoire naturelle de Paris. Le public pourra donc contempler cette petite merveille, mais les scientifiques doivent faire toutes les analyses. Le conservateur en archéologie, Bruno Foucray a déclaré que « cette découverte d’un mammouth complet est très rare en France et nous allons pouvoir l’étudier dans des conditions scientifiques exceptionnelles ». Les mammouths ont été observés par les hommes depuis le 18e siècle, à cette époque le premier spécimen est découvert en Sibérie septentrionale. Comment Helmut a pu être conservé depuis ces milliers d’années ? Pour que le corps soit conservé, il faut que l’animal ait été enfoui rapidement. C’est pour cette raison que le mammouth a dû mourir noyé dans de la boue.

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform