Clicky



Bons Plans

#LudumCare Team Fortress 2 : du fun, du fun et encore du fun

Publié le
#Ludumcare Team Fortress 2

Quand on évoque Valve, bien souvent les titres qui viennent les premiers en tête sont Half-Life, Portal ou encore Dota 2. Et pourtant, c'est peut-être avec Team Fortress 2 que vous risquez le plus de vous amuser.

Pour ce 3ème épisode de #LudumCare, il est venu le moment pour votre serviteur d’aborder l’un des jeux de ces dernières années qui m’aura probablement le plus occupé et amusé, j’ai nommé Team Fortress 2. De son lancement en 2007 à aujourd’hui, en passant par la case free-to-play en 2011, le FPS de Valve aux graphismes cartoonesques a séduit des milliers de joueurs grâce à un gameplay ciselé, varié et nerveux, à des ajouts réguliers et à un esprit délirant.

Quand quantité et qualité atteignent les sommets

Bien moins austère que le premier opus et uniquement multijoueur (ou avec des bots, mais bon…), Team Fortress 2 fait s’affronter les équipes rouges et bleues. Outre ses graphismes originaux, ses sensations réussies, sa chouette bande-son et sa communauté nombreuse et passionnée (encore aujourd’hui des fans travaillent sur le prototype d’un mode solo), ce jeu de tir propose du contenu à foison. Tout d’abord, 9 classes de personnages complètement différentes. Si certaines comme le Soldier, le Medic ou encore le Sniper ne sont pas particulièrement originales, d’autres comme le Spy (qui se déguise et essaye d’aller poignarder ses ennemis), l’Engineer (qui construit notamment des tourelles et des téléporteurs) ou encore le Pyro et son lance-flamme, se démarquent réellement de ce qui se fait ailleurs.

Même générosité du côté des maps officielles et officieuses qu’il est impossible de lister (puisque le jeu supporte le Steam Workshop) et des modes de jeu. Des classiques comme Point de Contrôle, Capture de Drapeau, Attaque/Défense et Roi de la Colline sont de la partie, mais aussi des plus distincts comme Charge Utile (pousser un wagon jusque dans la base adverse) ou encore Livraison Spéciale (récupérer une mallette jusqu’à un point puis le défendre). Depuis 2012, le mode Mann VS Machine permet également à une équipe d’une demi-douzaine de joueurs de résister à des vagues d’ennemis contrôlés par l’IA. En bref, il y a à boire et à manger et le jeu se prête particulièrement bien au jeu entre amis en ligne ou en LAN.

Le point sur l’aspect free to play

Free to play oblige, Team Fortress 2 intègre un magasin en ligne. De très (très) nombreux objets sont proposés (armes, provocations, costumes, clé pour ouvrir des coffres…etc.), le plus souvent à des prix assez délirants. Heureusement, une grande partie de ces objets ne sont que cosmétiques et donc complètement dispensables. Certains modifient certes quelques statistiques et éléments de gameplay, mais sans pour autant déséquilibrer les parties outre mesure. De plus, le joueur ramasse régulièrement des objets de manière aléatoire donc nul besoin de mettre la main à la poche pour s’amuser.

Pour télécharger Team Fortress 2 (compatible Windows, OS X et Linux), ça se passe sur Steam. Et s’il ne vous tente pas, n’hésitez pas à aller faire un tour sur nos #LudumCare précédents traitant du jeu de cartes Hearthstone et du jeu d’action Magicka : WIzard Wars.

Crédits Photos : Begeek
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform