Clicky



Bons Plans

Youtube recadre ses règles de revendication de vidéos

Publié le | Modifié le

Youtube va recadrer les youtubers et leur utilisation de contenus soumis au droits d'auteurs. Une info peu surprenante mais qui va faire mal

La question du jour est brûlante d’actualité. Elle nous a été envoyée hier soir par Akamitsuka qui nous regarde depuis la Guyane en Amérique du sud. Brûlante car sa question concerne un évènement ce qui s’est passé hier sur Youtube, et qui a surpris bon nombre de personnes y compris les Youtubers eux-même. Alors tout d’abord, Akamitsuka, on te remercie pour ta question, mais aussi pour ta fidélité, et si tu as besoin que je parle plus fort parce que tu es très loin, surtout, n’hésite à nous le dire.

Depuis hier, Youtube a donc décidé de renforcer les règles de revendication des vidéos. Pour faire simple, une seule personne uniquement peut désormais revendiquer une vidéo, et si un éditeur décide de faire valoir ses droits d’auteurs sur la video d’un jeu, de la captation d’une conférence, ou même la vidéo de présentation d’un de ses produits, les Youtubers qui utilisent cette vidéo dans leur propres vidéos ne pourront plus générer de revenus grâce à la publicité qui accompagne leurs vidéos. Concrètement, il ne sera pas possible d’utiliser plus de 20 secondes de contenu soumis au droit d’auteur, sous peine de voir sa vidéo impossible à monétiser, ou pire, supprimée de Youtube.

Mais tout cela ne surprend personne. Depuis de nombreux mois, certains éditeurs comme Nintendo empêchent les Youtubers de monétiser leurs vidéos. la nouveauté, c’est que Youtube averti qu’il va être beaucoup plus vigilant et surtout beaucoup plus efficace pour détecter les contenus utilisés à tord et à travers par les Youtubers. Ces derniers vont devoir se retrousser les manches pour produire du contenu plus orignal, si ils veulent continuer à gagner de l’argent grâce à Youtube.

Youtubers : les nouvelles règles du jeu

Quelles sont donc, en pratique, les nouvelles règles du jeu pour les Youtubers ? Youtube annonce tout d’abord un système de vérification de contenu renforcé. Ce qui veut dire que vous allez devoir attendre quelques heures, voire quelques jours, avant que le contenu de votre vidéo soit visible par tout le monde. Un « détail » qui va en faire rager plus d’un, à l’ère ou l’information vole et se périme à la vitesse de l’éclair.

Au niveau de la rémunération, si Youtube estime qu’une vidéo utilise du matériel soumis à droits d’auteur (un jeu vidéo, une musique, un morceau de film), non seulement le Youtuber sera privé de rémunération, mais c’est l’éditeur qui en récoltera les gains ! Et ce, même si le Youtuber et l’éditeur arrivent à un accord de partenariat. Youtube ne gérera pas de rémunération à plusieurs bénéficiaires, ce sera donc au Youtuber de se débrouiller pour se faire payer par l’éditeur. Mission impossible pour certainement la plupart des cas.

Un sentiment d’incompréhension règne dans ce qui semble être un passage de Youtube au coté obscur. Reste à voir quelles seront les réactions des éditeurs, et comment les Youtubers vont s’adapter à ces nouvelles règles. La fin des Youtubers ? Non, nous ne pensons pas.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform