Clicky



Bons Plans

Lizard Squad : un membre présumé de la team arrêté en Angleterre

Publié le

La police britannique a arrêté aujourd’hui un homme de 18 soupçonné d’avoir participé aux attaques contre le PSN et le Xbox Live.

Au lendemain des fêtes de Noël, les joueurs ayant reçu une console de jeu de la part du père Noël ont vite déchanté. La faute à une attaque des services en ligne de Sony et Microsoft de la part de la Team de hackers Lizard Squad.

Pendant plus de 48 heures, le PlaysTation Network et le Xbox Live ont affiché un encéphalogramme plat ce qui a contraint Kim Dotcom à mettre la main dans son portefeuille de compte Mega pour calmer le jeu et faire stopper l’attaque. Aujourd’hui, la police anglaise a arrêté un jeune homme de 18 ans soupçonné d’être en lien avec ces attaques.

Arrêté pour être suspecté d’appartenir à Lizard Squad

Ce jeune homme, dont l’identité n’a pas été révélée, habite près de Liverpool et aurait participé au lancement des attaques DDoS qui ont fait sombrer les serveurs de Sony et Microsoft.

Le présumé membre de la Lizard Squad se serait également amusé à lancer une fausse alerte aux États-Unis qui avait contraint les forces spéciales à se déployer.

Une arrestation significative

Pour le moment, l’appartenance du jeune homme à Lizard Squad n’est pas avérée mais les autorités britanniques, qui ont collaboré avec le FBI dans cette affaire, affirment que « C’est une arrestation importante […], celle d’un Britannique suspecté d’être impliqué dans une cybercriminalité sérieuse et organisée à un niveau national et international » selon les dires du sous-directeur de la division cybercriminalité de la police du Royaume-Uni.

Cette arrestation est la deuxième ayant en lien avec cette affaire en Angleterre. Fin décembre, Vinnie Omari, un Londonien de 22 ans, avait lui aussi été cueilli par la police anglaise. Cette affaire Lizard Squad pourrait conduire le gouvernement américain à créer des mesures contre les attaques DDoS, notamment la mise en place de poursuites judiciaires contre la vente de logiciels botnets.

Source : Serocu.org.uk
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform