Clicky



Bons Plans

Les Etats-Unis victimes d’une cyber-attaque de très grande ampleur

Publié le

Washington vient d'annoncer que les données personnelles de plusieurs millions d'employés fédéraux ont été dérobées par des hackers. D'après le gouvernement américain ce serait un coup des chinois.

Le gouvernement américain a été victime d’un piratage informatique en décembre dernier. Les pirates se seraient emparés des données personnelles de 4 millions d’employés et d’ex-employés fédéraux. Cette attaque n’a été détectée qu’en avril dernier. Les américains accusent un groupe de pirates chinois d’en être à l’origine.

Les données de 4 millions d’employés fédéraux dans la nature

Les piratages de systèmes informatiques du gouvernement américain et de grands groupes d’Amérique du nord se multiplient ces derniers temps. Dernier piratage en date : des hackers se seraient saisis des données personnelles de 4 millions d’employés fédéraux. C’est l’OPM (Office of Personnel Management) qui est en charge de la gestion des fonctionnaires fédéraux qui s’est rendu compte de cette cyber-attaque en avril dernier. L’OPM a annoncé qu’il préviendrait les personnes concernées à partir du 8 juin et qu’en cas “de fraude et de vol d’identité” elles pourraient recevoir un dédommagement à hauteur de près d’un million de dollars.

Selon le Washington Post, qui l’aurait appris de sources proches du gouvernement américain, il semblerait que ce nouveau piratage informatique ait été effectué par les chinois. Ce n’est pas la première fois que les Etats-Unis accusent la Chine d’être responsable de cyber-attaques, déjà en 2014 ils avaient montré du doigt les chinois lors d’un vol de données de plus de 200 patients via une intrusion dans le système informatique d’hôpitaux du Community Health Systems. La Chine a qualifié cette accusation d’“irresponsable”.

Piratage informatique : l’administration américaine est inquiète

Ces attaques répétées inquiètent l’administration américaine. Il y a peu c’était la boîte mail du président Obama qui avait été piratée. Michael Rogers, le responsable de la sécurité numérique du gouvernement d’Obama avait avoué qu’il n’existait pour l’instant pas de moyens efficaces de décourager ces cyber-attaques. “Nous devons réfléchir comment nous pouvons développer nos capacités offensives pour arriver à les décourager” s’était-il exprimé.

Bruce McMillin, un expert de la sécurité numérique comparaît pour sa part “les remparts numériques [des Etats-Unis] à la Ligne Maginot lors de la Deuxième Guerre Mondiale”. “A l’époque, les allemands l’ont simplement contournée. Dans ce cas, dès que les pirates informatiques réussissent à percer des trous dans nos firewalls, ils peuvent faire ce qu’ils veulent dans nos systèmes”.

Source : tdg.ch
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform