Clicky



Bons Plans

Les éditeurs, Google et Free sont dans un bateau #AdGate

Publié le | Modifié le

Hier, Free a déployé discrètement une mise à jour de sa Freebox, dans cette mise à jour Free décide de bloquer les publicités sur internet et sur les applications mobiles sans avertir ses abonnés.

Cette petite fonctionnalité “beta” est activé par défaut et c’est bien là le problème, une simple mise à jour suffit pour l’activer. Au contraire de plugins connus et répandus comme AdBlock, qui lui est choisi par l’internaute et qui propose de filtrer les sites internet ou régies publicitaires, le AdBlocker de Free n’épargne personne et impose à l’internaute son choix.

Bien que cette nouveauté peut paraitre attrayante pour l’utilisateur lambda, elle risque de pénaliser de nombreuses entreprises éditrices d’applications mobiles ou de sites internet, sur une économie plus que fragile. Pour le moment cette fonctionnalité concerne les adserver de Google, NetAvenir, AdTech (celui utilisé par begeek.fr) et d’autres Adserver publicitaires sont également concernés. La liste ne fera que s’étendre.

Une guerre avec prise d’otages

Dans cette histoire, Free prend pas moins de 5 millions de personnes en otage, dans une guerre face à Google. En effet Free voudrait faire plier Google et le forcer à lui reverser une part des revenus engrangés par la firme notamment via sa plateforme vidéo YouTube très gourmande en bande passante et qui coute une petite fortune aux Fournisseurs d’accès Internet. Les 2 firmes s’affrontent déjà depuis maintenant plusieurs mois, Free avait déjà bridé le trafic à destination de Youtube à ses abonnées.

Ce blocage des publicités serait pour Free l’ultime chance d’essayer de faire plier Google. Mais résultat de cette affrontement, ce sont tous les éditeurs comme nous qui en subissons injustement les conséquences. Sans la publicité, de nombreux sites internet et applications mobiles ne pourront survivre.

Alors oui, nous pourrions changer notre business model et proposer une version premiun de begeek.fr avec du contenu supplémentaire par exemple, mais combien de personnes seraient prêtes à payer X€ par mois sur la dizaine de sites et d’applications mobiles que vous consultez gratuitement tous les jours.

Sur begeek.fr par exemple, cette restriction imposée par Free concerne 15% de notre audience, 12% sur 24matins.fr, ce qui, ramené sur les millions de personnes qui nous rendent visite chaque mois est juste énorme.

Quelle issue ?

Pour le moment aucune, le gouvernement veut organiser une réunion lundi prochain avec les responsables de Free, les professionnels de la publicité en ligne et les représentants des éditeurs de sites.

J’aime penser qu’une solution sera trouvée, et qu’il s’agit d’un simple malentendu, que le stagiaire de Free a activé par erreur le AdBlocker par défaut et qu’il est parti en week-end avec les code du PC de contrôle. Naif.

De libérateur il y a quelques mois de ça avec Free Mobile, Free est qualifié aujourd’hui de “tyran” sur les réseaux sociaux. Un retour de bâton plutôt violent, de la part même des utilisateurs qui recommandaient constamment Free.

De son coté, Google reste discret. Contacté par nos soins, un porte-parole de Google France commente : “Nous avons constaté les mesures prises par Free et sommes en train d’analyser la situation”. Du coté de Free on continue de faire la sourde d’oreille, week-end oblige.

J’espère, chers lecteurs que vous comprendrez notre décision d’afficher ce message aux Freenautes :

“Chers Freenautes

Depuis hier, Free a déployé une mise à jour sur sa Freebox bloquant automatiquement les publicités sur internet. BeGeek.fr existe maintenant depuis plus de 5 ans, et fournit quotidiennement un flux d’informations gratuitement grâce, notamment, à la publicité. En bloquant par défaut, sans vous avertir et sans filtrage, les publicités sur internet, Free met en danger toute une économie déjà fragile et nos emplois.

Vous pouvez toujours accéder à BeGeek.fr. Pour nous soutenir : nous vous invitons à désactiver l’AdBlocker de Free et à vous plaindre directement au service client de Free.”

Pour désactiver l’option imposée par Free : Connectez-vous à votre interface de gestion mafreebox.freebox.fr, section Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité et désactiver l’option.

Pas très respectueux des éditeurs qui gagnent leur vie grâce à la publicité chez Free…

Benjamin

EDIT : Free semble avoir entendu, la mesure prendrait fin au plus tard lundi matin. Le AdBlocker sera désactivé. Merci pour vos petits messages de soutien par email. Notre volonté, comme expliqué dans l’article, n’était pas de bloquer l’accès à begeek.fr mais vraiment d’informer le plus grand nombre sur cette pratique déloyale de Free envers, d’une part les éditeurs de site internet et d’applications mobiles, mais également plus largement sur la neutralité que devrait avoir un FAI digne de ce nom. Pour en savoir plus

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform