Clicky



Bons Plans

Les chefs-d’œuvre de Moebius, galerie d’images en hommage à Jean Giraud

Publié le | Modifié le

Le 10 mars nous avons perdu l’un des plus grands génies du neuvième art, Jean Giraud qui signait la plupart de ses oeuvres sous le nom de Mœbius. Bâtisseur génial de monuments de la science fiction tels que L’Incal, Le Garage hermétique ou Arzach, il apporta sa pierre angulaire à l’édifice du magazine Métal Hurlant dès 1974, devenu culte à l’échelle planétaire et édité par Les Humanoïdes Associés.

Si vous n’êtes pas familier de son univers de science-fiction onirique, souvent inspiré par des expériences hallucinées à la manière des peintres surréalistes, vous n’aurez cependant pas pu échappé à la lecture de Blueberry. C’est en tant que Jean Giraud et Gir qu’il a bâti cette série western incontournable mettant en scène les aventures du sudiste vétéran de la guerre de Sécession, Mike Steve Donovan, au travers de 28 tomes dessinés de 1975 à 2007.

Proche d’Alejandro Jodorowsky, cinéaste mystique, psycho-mage et scénariste génialement barré, le tandem a collaboré pour la première tentative d’adaptation de Dune au cinéma en 1975. Le projet a été avorté par ses producteurs mais a laissé à la postérité des décors de Mœbius qui présageaient d’après ses travaux préparatoires, une oeuvre magnifiée par son sens artistique architectural et décoratif hors du commun.

Mœbius a entretenu des liens étroits avec le 7e art en apportant ses talents graphiques visionnaires à des œuvres d’anticipation majeures comme Alien (costumes des cosmonautes), Tron (contribution au storyboard et costumes), Abyss (contribution sur le design des créatures extraterrestres), le Cinquième Élément et donné traits aux personnages du film d’animation Les Maitres du Temps.

Collaborateur de Georges Lucas, Mœbius a notamment travaillé sur les costumes de Willow en 1986. Il déclarait à cette occasion :

“J’ai toujours été très étonné quand j’allais dans les studios de dessin ou d’animation, chez Marvel ou même chez George Lucas : tous les animateurs, encreurs, coloristes et autres dessinateurs, lorsqu’on leur présentait Jean Giraud, ne mouftaient pas, mais lorsqu’on leur disait Mœbius, ils se levaient tous et venaient me serrer la main avec chaleur. C’était incroyable !”

Pour entretenir le souvenir de son talent inégalable et commémorer son œuvre,  nous vous proposons de lui rendre hommage au travers de cette galerie d’images reprenant quelqu’unes de ses plus belles créations qui ont donné ses lettres d’or à la BD de science fiction, aujourd’hui laissée orpheline.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform