Clicky



Bons Plans

Les billets sponsorisés hors la loi ?

Publié le | Modifié le

Avant-propos : Cet article a été rédigé par Weetabix dans le cadre de la semaine Open Blog sur Vendeesign. Weetabix blog sur I-actu

Depuis quelques temps, Benjamin m’avait dit que si j’avais envie d’écrire sur un thème en rapport avec son blog, j’avais “carte blanche”.

J’ai donc pris quelques instants pour écrire un billet sur les prix des bannières publicitaires … billet que je n’ai finalement pas proposé ( peut-être un jour ?) préférant offrir un billet qui suscitera quelques interrogations à n’en pas douter.

Depuis quelques semaines, je “cours” un peu partout après les billets sponsorisés. quand je dis, je “cours”, ce n’est pas pour en proposer mais pour que la loi soit respectée. Que ce soit les “articles sponsorisés” d’ebuzzing, les “billets indépendants” de You To You ou les “buzz de Buzz Paradize”, il existe une directive européenne qui les régit.

Aux webmasters qui ne le savent pas , je parle de l’article L121-1-1 du code de la consommation qui dispose que “Sont réputées trompeuses au sens de l’article L. 121-1 les pratiques commerciales qui ont pour objet : […] 11° D’utiliser un contenu rédactionnel dans les médias pour faire la promotion d’un produit ou d’un service alors que le professionnel a financé celle-ci lui-même, sans l’indiquer clairement dans le contenu ou à l’aide d’images ou de sons clairement identifiables par le consommateur”.

Comme dans tout article de loi, chaque mot a son importance. Et dans le cas qui nous importe, c’est le mot “clairement” qu’il faut considérer. Les différentes régies publicitaires ont beau dire qu’elles respectent la loi, celà mérite réflexion.

Prenons le cas de You To you ( désolé Nael çà tombe sur toi mais je pense que tu sauras réagir dans les commentaires…), chaque billet se foit affublé du terme “billet indépendant”. Je savais que l’indépendance avait un prix, je ne savais pas lequel, maintenant je sais, le prix que l’annonceur a bien voulu payer. Certes, les habitués comprendront aisément que ce type d’article est “sponsorisé” par une marque mais faites le test avec des utilisateurs lambda. Peu comprendront qu’ils viennent de lire “une page de pub”.

Pour Buzz Paradize, on ne peut pas dire que le terme “Buzz by Buzz Paradize” indique “clairement” que le blogueur a été payé pour écrire le billet. Là aussi, j’ai fait le test avec des utilisateurs non habitués à lire ce type de billet et là aussi , la majorité n’a pas saisi le fait que le billet ait été “guidé” par l’annonceur.

Pour Ebuzzing, la mention “article sponsorisé” est très explicite. Le même test que précédemment a été également réalisé et dans ce cas, une majorité a compris que c’était un billet publicitaire grâce à la mention. Cependant, tous ceux qui ont lu ces billets “sponsorisés” et ont vu les différentes mentions se sont interrogés sur la position de cette dernière. Mais peut-être que la mention “sponsorisé” en début d’article ferait que le visiteur “zapperait” l’article comme on “zappe” la pub à la télé ?

Quoiqu’il en soit, si on prend le texte de loi mot à mot, beaucoup de ces billets ne respectent pas le texte ….

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform