Clicky



Bons Plans

Legends of Tomorrow : quand The CW en fait peut-être un peu trop

Publié le
Legends of Tomorrow Legends of Tomorrow

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'après avoir vu le premier épisode de Legends of Tomorrow, nous sommes dubitatifs. Notre avis.

Le mois de janvier 2016, chargé en nouvelles séries, est bientôt terminé. Cela dit février ne devrait pas être beaucoup plus léger, mais revenons au moment présent. Après avoir critiqué les pilotes de The Shannara Chronicles (toujours chouette jusqu’ici), Shadowhunters (2ème épisode toujours très bof), Colony (2ème épisode toujours correct et prometteur) et vu le premier de The Magicians (la toute fin du premier épisode donne envie d’insister), il est l’heure de s’attaquer à Legends of Tomorrow. Nous n’avons pu voir que la première moitié du double épisode pilote, mais la matière semble suffisante pour tirer un premier bilan… moyen.

Legends of Tomorrow 4

La sous Justice League part à l’aventure

Pour ceux qui ne sont pas au fait des séries diffusées sur la chaîne The CW, au commencement des shows tirés de l’univers DC il y eut Arrow, actuellement en cours de saison 4. Puis vint le spin-off The Flash, dont la 2ème saison suit son cours elle aussi. Enfin, voici donc venir un nouveau spin-off issu des deux shows précédents, Legends of Tomorrow, qui emprunte de nombreux personnages secondaires aux deux séries. Le pitch est simple : mené par le voyageur du temps Rip Hunter (incarné par Arthur Darvill), un groupe de super-héros et de super-vilains va tenter de contrer les plans de Vandal Savage (Casper Crump), un immortel qui souhaite contrôler la Terre entière.

Le premier épisode sert donc à illustrer rapidement ce recrutement. Pour ceux qui connaissent déjà les séries Arrow et Flash cette introduction pourra sans doute paraitre un peu rapide, tandis que cela devrait être encore pire pour les néophytes qui n’auront probablement pas le temps de pleinement saisir l’histoire et les motivations de tout ce beau monde à partir à l’aventure. Chacun des 8 personnages hors Rip Hunter est ainsi plus ou moins résumé à un stéréotype afin de ne pas perdre les nouveaux spectateurs et tenter assez vainement de donner de l’épaisseur à des personnages qui demeurent, par leur historique précédent et leur trop grand nombre dans la série, des seconds rôles.

Legends of Tomorrow 2

Ainsi Ray Palmer/The Atom est conduit par l’idée d’être un héros reconnu, le professeur Martin Stein/Firestorm est un scientifique obsédé par… la science, tandis que son autre moitié Jefferson Jackson est un jeune qui n’est initialement pas motivé par leur mission. Les vilains Mick Rory/Heat Wave et Leonard Snart/Captain Cold eux ne sont là que pour tenter de profiter de la situation, le couple Hawkgirl/Hawkman veulent simplement arrêter Savage et seule la renaissance de Sara Lance en White Canary a un semblant de profondeur. Cela dit, le show assume assez rapidement le fait qu’au moment de leur recrutement ils ne sont pas grand-chose et que devenir des « légendes » ne dépend que d’eux. Le potentiel à la Avengers/Gardiens de la Galaxie (toute proportion gardée) est bien là, même si ce premier épisode n’est pas aussi fou qu’espéré.

Legends of Tomorrow 3

Alors que les scénarios de The Flash et surtout Arrow patinent sévèrement en ce moment, on aurait pu espérer que les meilleurs écrivains de The CW travaillent sur Legends of Tomorrow. Pour le moment, dialogues et scénario sont tout juste moyens et il va falloir un véritable bond en avant pour que la série passe le simple statut de plaisir coupable. Rien ne surprend dans ce démarrage puisque de nombreux autres éléments positifs et négatifs des séries mères se retrouvent ici, comme un excellent rythme, des effets spéciaux sympathiques, mais aussi des acteurs rarement inspirés et une cohérence qu’il faudra régulièrement oublier.

Legends of Tomorrow 1

Regrouper de nombreux personnages de manière courte et ponctuelle fonctionne souvent à merveille (comme dans les épisodes crossover notamment), mais sur une saison complète où tous n’auront pas le temps et la place de briller de manière égale, rien n’est gagné. Heureusement, The CW a une véritable carte à jouer avec le voyage dans le temps. Avec la présence de Arthur Darvill impossible de ne pas penser à Doctor Who et même si Legends of Tomorrow n’atteindra probablement jamais le niveau de la série de la BBC, il s’agit d’un ingrédient au fort potentiel. Les scénaristes peuvent se faire plaisir en revenant à des époques improbables, mais il ne faut pas perdre de vue le budget que cela représente.

Legends of Tomorrow

Legends of Tomorrow : notre avis sur le pilote

Alors que l’on parle souvent de saturation de Marvel au cinéma, le même phénomène aurait-il lieu avec DC sur le petit écran ? Le pilote de Legends of Tomorrow n’est pas un mauvais bougre, surtout lorsque l’on apprécie déjà Arrow et The Flash, mais pour le moment le niveau d’épique attendu n’est pas (encore) là. Les très nombreux personnages vont avoir besoin de beaucoup d’épisodes pour creuser leur trou et devenir plus que des seconds rôles et il faut espérer que les scénaristes profiteront pleinement des ingrédients à leur disposition (voyage dans le temps, méchant charismatique, équipe de bras cassés…etc.) pour produire un show qui sort de la moyenne. Les séries précédentes nous ont montré que The CW pouvait avoir besoin d’un peu de temps à l’allumage et nous restons donc confiants.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform