Clicky



Bons Plans

Le Voxel Project part en guerre contre les Anonymous

Publié le | Modifié le

Dans la série des shérifs qui adoptent des solutions radicales contre les radicaux, voici le hack du site de BFMTV pour mettre fin aux activités de hacking des Anonymous…

Dans la nuit du 13 au 14 novembre, Geoffrey La Rocca, membre du groupe audiovisuel NextradioTV, annonce sur Twitter que « le site bfmtv.com fait actuellement l’objet d’une attaque. [Les] services techniques sont mobilisés pour rétablir la situation ».

La surprise dut être de taille lorsque l’équipe de la chaîne d’informations vu son site détourné vers une vidéo YouTube mise en ligne par un certain « VoxelProject ». Vous pourrez constater par vous même que le montage employé semble chercher à redonner quelques élans patriotiques à notre mère patrie, parfois moribonde face au « monde virtuel par définitions sans limites ».

Le site de BFMTV a été remis en ligne dès le 14 au matin. Le groupe mystérieux de hackers contre les hackers a voulu monter une opération de communication à destinations des internautes pour laquelle ils se déclarent « désolés de la façon dont nous faisons connaitre notre projet, mais c’est le seul moyen ».

Mais au delà d’un message à l’attention des Français, cette opération met en garde les Anonymous en annonçant la diffusion auprès des renseignements généraux des identités de certains de leurs leaders le 25 décembre. Les membres du Projet Voxel affirment ainsi avoir réussi à infiltrer le groupe sans que personne ne se doute de leurs intentions.

Pour mieux réussir à cerner leurs motivations, voici l’intégralité du message qui accompagne la diffusion de leur vidéo.

« Le 25 Décembre, malheureusement, la fête ne sera pas pour tout le monde.
Marre des pseudos hackers.
Marre de voir le terme hacker être détourné par les médias.
Nous vous offrirons le plus beau des cadeaux : Les identités de certains chefs des Anonymous et d’autres groupes de script-kiddies.

Nous nous sommes déjà infiltré au sein de ce groupe, et personne ne
se doute de qui nous sommes réellement .

Nous ne sommes et ne serons jamais des Anonymous.
Nous souhaitons uniquement communiquer leurs informations aux services de renseignement Français et stopper le plus rapidement ce groupe .

Nous ne souhaitons aucun malheur pour la France.
Il est donc de notre devoir de citoyen, de protéger notre Pays.
Protéger notre pays, c’est protéger également nos infrastructures numériques,
nos entreprises et nos citoyens.

Nous nous engageons , et nous pretons serment, de mener à bien notre mission.

Nous sommes désolés de la façon dont nous faisons connaitre notre projet, mais c’est le seul moyen.

A très bientôt, [email protected] »

Source : Le Figaro
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform