Clicky



Bons Plans

Découverte : le poisson à sang chaud existe

Publié le | Modifié le

Tout est possible dans la nature, y compris l'existence d'un poisson capable de réchauffer son sang.

Le poisson est un animal à sang froid, tous les passionnés de biologie animale vous le diront. Cette vérité est aujourd’hui remise en cause car les scientifiques du National Oceanic and Atmospheric Administration, une institution américaine spécialisée en biologie marine, ont découvert un poisson au sang chaud. Ce poisson est connu sous différents noms : lampris lune, opah ou encore saumon des dieux.

Le lampris lune : un poisson au sang chaud

Ce poisson qui peut atteindre une longueur de 2 mètres a été découvert par les chercheurs américains du National Oceanic and Atmospheric Administration. C’est le premier poisson au sang chaud jamais découvert. Dans les océans, le thon ou encore le requin sont capable de réchauffer leurs muscles afin de pouvoir nager plus vite lors de la chasse notamment, pendant un court instant, mais un poisson capable de réchauffer son sang et de plus sur une longue période, c’est une première. Ce lampris lune peut maintenir une température corporelle de 5 degrés de plus que la température de l’eau dans laquelle il se trouve. Cela lui permet de se mouvoir plus rapidement. Grâce à un mouvement rapide de ses nageoires et à un système de vaisseaux sanguins dans ses branchies, le sang chaud peut être envoyé dans tout le corps du poisson.

Un avantage certain sur ses proies

La particularité qu’a le lampris lune de réchauffer son sang lui procure un avantage certain lors de la chasse. En effet, ce poisson qui vit dans les froides profondeurs des océans du monde entier peut ainsi attraper facilement ses proies qui, elles, se déplacent plus lentement. Nicholas Wegner, qui fait partie de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et qui a participé à cette recherche, expliquait : “Avant cette découverte, je pensais que c’était un poisson assez lent, comme beaucoup de poissons qui nagent dans des environnements froids”. “Grâce au fait qu’il peut réchauffer son corps, c’est un prédateur très actif qui chasse des proies agiles comme des calamars, et qui peut migrer sur de longues distances”.

Source : TV5Monde
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform