Clicky



Bons Plans

Le FBI dément avoir espionné les utilisateurs d’Apple

Publié le | Modifié le

Les hackers d’AntiSec affirment avoir dérobé 12 millions dUnique Device Identifiers (numéro de série de 40 caractères, mêlant des chiffres et des lettres, attribué à vie aux iPhone, iPad et autres appareils mobiles d’Apple) sur un ordinateur appartenant au FBI.

L’agence fédérale américaine annonce dans un communiqué publié sur son site qu’à “l’heure actuelle, il n’existe aucune preuve qu’un ordinateur du FBI a été compromis, ou que le FBI a cherché ou obtenu ces données”. Sur Twitter, le FBI précise “Nous n’avons jamais possédé les informations en question”.

Le groupe de pirates expliquait s’être introduit dans l’ordinateur de l’agent du FBI Christopher K. Stangl en mars 2012, grâce à une faille du logiciel Java. Il aurait ensuite trouvé un fichier intitulé “NCFTA_iOS_devices_intel.csv” contenant des Apple Unique Device Identifiers, mais aussi des noms d’utilisateurs, des numéros de téléphone, des adresses, des noms de terminaux ou encore des reçus de notifications des utilisateurs d’Apple.

Afin de prouver la véracité de son action, le groupe a publié 1 million d’identifiants uniques d’iPhone et d’iPad. La liste publiée aurait été vidée des données personnelles des utilisateurs. Pour information, un site internet a été créé afin de vérifier la présence de son identifiant dans le document des pirates.

En réponse au FBI, le compte Twitter AnonymousIRC proche d’AntiSec a répondu : “Aussi, avant que vous [le FBI] ne niiez trop : Souvenez-vous que nous possédons plus de 3 téraoctets de données supplémentaires. Nous n’avons pas encore commencé.”

Source : All Things D
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform