Clicky



Bons Plans

Le comparateur d’assurance auto de Google est suspendu temporairement

Publié le

Google diversifiait ses prestations cet été en proposant un comparateur d’assurance auto.

Il y a quelques mois, Google proposait sur le sol français un comparateur d’assurance auto. Ce dernier était gratuit et mis en place avec plusieurs partenaires (4Assur, Allsecur, AcommeAssure, Aloa Assurances, Active Assurances, Sos Malus). En renseignant les informations liées à son véhicule, Google comparait les devis gratuitement et proposait à l’internaute la meilleure offre. Ce concept déjà disponible en Grande-Bretagne et en Allemagne est abandonné sur le sol français. Après trois mois d’existence, le comparateur ferme donc ses portes et les partenaires ont été stupéfaits par cette annonce. Ces derniers auraient reçu un courrier à la fin du mois d’octobre selon l’Argus.

Les partenaires surpris par la décision

Google explique ce retrait par un choix stratégique, la firme de Mountain View préfère se concentrer sur le développement dans les pays anglo-saxons. La société aurait pris cette décision sans prendre l’avis des partenaires qui avaient investi du temps et surtout de l’argent dans ce projet. Toutefois, ce projet ne faisait pas l’unanimité sur Internet notamment auprès des sites qui comparent les tarifs pour les internautes. Ainsi, Google devait faire peur aux comparateurs d’assurances comme nos amis de Toto Assur, LeLynx ou encore LesFurets. Avec la multiplication des offres sur la toile, les conducteurs ont de plus en plus recours aux comparateurs.

Pourquoi Google se retire-t-il ?

Ces sites permettent de trouver facilement une compagnie d’assurance qui répond à leurs demandes. Google avec sa force de frappe sur Internet aurait pu susciter un réel engouement dans ce domaine. D’autres raisons seraient à l’origine de ce retrait qui est selon Mountain View temporaire. La Commission européenne vise à interdire l’abus de position dominante, elle pourrait donc être à l’origine de cette fermeture. D’autres estiment que les assureurs ont réussi à faire pression et à contraindre Google de se retirer. Enfin, cet échec pourrait aussi être expliqué par le manque d’ergonomie du site et un concept inadapté au marché français.

Source : Argus
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform