Clicky



Bons Plans

Le Cloud Gaming arrive aux Etats-Unis

Publié le | Modifié le

Pour jouer à des jeux vidéo sans console de jeux, il existe désormais un service issue d’une déclinaison de l’informatique dématérialisée cloud computing. Les jeux qui traditionnellement requièrent une installation sur le PC du joueur sont donc hébergés sur des serveurs. OnLive permet via un abonnement, d’accéder à distance à des jeux vidéo.

Le service fonctionne sur PC et Mac grâce à un plug-in à installer dans le navigateur Internet. Une démo sur iPad a même été faite. Un boitier TV accompagné d’une manette sans fil seront vendus ultérieurement. D’autres terminaux devraient prochainement être supportés.

La connexion requise doit être au minimum de 1,5 Mbps pour une résolution standard et de 5 Mbps pour une résolution maximale de 1280×720, le processeur devra aussi être dual-core.

Selon le directeur général, Mike McGarvey, 25 000 joueurs seraient déjà inscrits. D’autre part, dans sa stratégie de conquête d’un large public, Onlive propose jusqu’au 15 juillet, une offre de lancement en partenariat avec AT&T. Une liste de « membres fondateurs » sélectionnés selon le principe du « premier arrivé, premier servi » se verront offrir l’abonnement la première année puis bénéficieront d’un tarif préférentiel pour la seconde à 4,95 $/mois.

Le tarif normal sera quant à lui de 14,95 $/mois, l’abonnement englobe l’accès à des fonctionnalités communautaires, des démos de jeux et le système de sauvegarde. Parmi les offres possibles, figure la possibilité de louer le jeu pendant quelques jours pour 10 dollars environ (8 euros), ou même de ne vendre que certains niveaux. A terme, Onlive pourrait aussi fournir d’autres contenus, comme la vidéo à la demande.

La start-up de la Silicon Valley proposera une vingtaine de jeux pour le lancement dont : Assassin’s Creed II, Batman : Arkham Asylum, Borderlands, Dragon Age : Origins, Just Cause 2, Mass Effect 2, NBA 2K10, Prince of Persia : The Forgotten Sands, Tom Clancy’s Splinter Cell Conviction, Trine, Unreal Tournament III, World of Goo… Une dizaine d’autres jeux supplémentaires devraient être mis en ligne très rapidement.

Ce projet est soutenu par de nombreux éditeurs, tels que d’Electronic Arts, Ubisoft, Interactive Software, etc. Mais le premier éditeur mondial Activision-Blizzard ne supportera pas le projet. Le cloud gaming permet de réduire les coûts et aidera à résoudre le problème du piratage, en éliminant le support physique.

Le service n’est disponible qu’aux États-Unis, cependant, des accords ont été signés avec BT et Belgacom en vue d’une possible commercialisation du service de jeu à la demande en Belgique et au Royaume-Uni.

[Via Le Monde]

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform