Clicky



Bons Plans

La source de Wikileaks arrêtée ?

Publié le

Vous le savez, Wikileaks a publié des notes diplomatiques américaines confidentielles. Dans ces 250 000 notes il est possible de se rendre compte de ce qui se passe durant les négociations entre les ambassades dans le monde, des éléments de dossiers, sensibles ou non, qui sont tenus secrets par les États-Unis d’Amérique.

Aujourd’hui nous vous avons informé que l’attaque de la Chine contre Google a été confirmée par Wikileaks dans cette tonne de documents. Les autorités chinoises seraient donc à l’origine du piratage de Google… Par ailleurs, le New York Times ne s’est pas géné pour affirmer que la Chine organise régulièrement des intrusions dans les réseaux informations américains!

Nous venons d’apprendre que la source de Wikileaks aurait été trouvée! Bradley Manning est un soldat de 23 ans, assez mal dans sa peau et qui avait été arrêté en mai dernier après la diffusion d’une vidéo par Wikileaks montrant une bavure américaine en Irak.

Désormais, alors que Wikileaks n’a jamais indiqué la source qui leur a permis de mettre la main sur les 250 000 notes, Bradley Manning est la cible de tous les soupçons.

Ce sont des conversations sur internet qui sont à l’origine de tous ces soupçons. En effet, le jeune soldat aurait, d’après Wired, échangé avec le pirate informatique Adrian Lamo et affirmé que “quelqu’un qui connaissait très bien avait transféré des données de réseaux classifiés et les avaient transmises à un Australien aux cheveux blancs.” Ce dernier serait donc Julian Assange, cofondateur de Wikileaks.

On comprendra que cette personne qu’il connait très bien n’est autre que lui, il faisait transiter les informations sur des CD qui, pour la petite anecdote, contenait des chansons de Lady Gaga. La dernière chose dite par Bradley Manning à Lamo au sujet de tout cela est “Hillary Clinton et des dizaines de milliers de diplomates dans le monde vont avoir une crise cardiaque un matin quand ils se réveilleront et découvriront qu’un répertoire complet de documents classifiés sur la politique étrangère est accessible à tous“. Un peu plus tard, le Hacker allait dénoncer le jeune homme aux autorités.

Ce n’est pas la première fois que Bradley Manning est inculpé, en juillet dernier il avait été arrêté pour 8 chefs d’inculpation criminels et 4 violations du règlement militaire. On reproche à Manning d’avoir “transféré des données confidentielles sur son ordinateur et ajouté un logiciel non autorisé sur un système classé secret” et d’avoir récupéré illégalement “plus de 150 000 notes diplomatiques.”

Ces accusations sont très grave et pourraient bien lui couter 52 années de prison.

Source : Europe 1
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform