Clicky



Bons Plans

La résidence de Steve Jobs cambriolée

Publié le | Modifié le

La maison de Steve Jobs à Palo Alto, en Californie, a été cambriolée le 17 juillet dernier, alors que personne ne s’y trouvait pour cause de travaux, selon le site américain Mercurynews.com.  Un suspect a déjà été appréhendé le 2 aout, soit deux semaines après le cambriolage, et attend de comparaître devant le juge le 20 aout. Il risque tout de même 7 ans et 8 mois de prison pour cambriolage et recel.

McFarlin

Âgé de 35 ans, Kariem McFarlin aurait dérobé pour environ 60.000$ (soit 48.000€) de bijoux à la famille du cofondateur d’Apple décédé  en octobre 2011 d’un cancer du pancréas. Cela comprend deux colliers en platine et une paire de boucles d’oreilles.

Le voleur n’a bien sûr pas pu passer à côté du grand nombre d’objets high-tech de la marque à la pomme et serait reparti avec trois iPad, un Mac Mini, un iMac, trois iPod, deux iPhone, un MacBook, et une Apple TV. On peut aussi ajouter à ce butin un casque Beats, une bouteille de champagne, ou encore l’argent se trouvant dans le portefeuille de Steve Jobs… soit seulement 1$.

Cependant, Kariem McFarlin ne savait pas à qui appartenait la maison selon Scott Tsui, du bureau du procureur du district de Santa Clara County. “Les preuves semblent indiquer que (la maison cambriolée a été choisie) au hasard”, a déclaré M. Tsui à l’AFP. “J’imagine qu’après être entré, il s’est rendu compte à un moment que ce n’était pas la maison de n’importe qui”, a-t-il ajouté.

De plus, il ne s’agit pas du seul cambriolage dans cette ville de 60.000 habitants du Nord de la Silicon Valley où habitent les fondateurs et cofondateurs de grandes entreprises spécialisées dans le high-tech ou le web, comme ceux de Youtube, Google, Yahoo!, Hewlett-Packard, Myspace ou encore Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. Selon la police la hausse des cambriolages avoisinerait les 63% et serait en partie due au fait que les portes et fenêtres des propriétés ne soient pas fermées à clés.

Pourtant, le plus amusant dans cette histoire reste que le suspect a été arrêté grâce à Steve Jobs, d’une manière un peu détournée certes. En effet, McFarlin se serait connecté à son compte iTunes depuis plusieurs des appareils volés ce qui à permis à la police de le localiser et de l’appréhender chez lui. Le suspect aurait alors écrit une lettre d’excuses à Laurene, la veuve de Steve Jobs.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform