Clicky



Bons Plans

La NSA et le GCHQ espionnaient les mondes virtuels de jeux en ligne

Publié le

World of Warcraft, Second Life ou encore le Xbox Live étaient infiltrés et surveillés par la NSA et son homologue britannique.

Non content de fouiner du côté des emails, des appels ou encore des données de chez Google et Yahoo!, la NSA semble s’être intéressée aux communications d’un autre type de plateforme : le jeu en ligne multijoueur.

Un document datant de 2008, publié par The Guardian, le New York Times et ProPublica grâce à Edward Snowden, révèle que l’Agence de Sécurité Nationale, de concert avec son homologue britannique le GCHQ (Government Communications Headquarters), avait infiltré plusieurs services. Sont notamment concernés les jeux en ligne World of Warcraft et Second Life, ou encore le Xbox Live de Microsoft.

D’après ce document, nommé « Exploitation de l’Utilisation Terroriste des Jeux et Environnements Virtuels », il s’agit de ne pas laisser sans surveillance ces communautés et  « réseaux de communications riches » où les informations peuvent être « cachées en plein jour ». Le recrutement d’informateurs est également évoqué.

Afin de collecter des discussions entre joueurs, des agents auraient donc créé des comptes et avatars dans ces jeux, mais aussi développé un système de collecte de masse au sein du réseau Xbox Live. Pour mémoire, le Xbox Live compte environ 48 millions d’utilisateurs.

Dans cette affaire, seul un porte-parole de Blizzard, la société derrière World of Warcraft, a déclaré : « Nous ne sommes au courant d’aucune opération de surveillance. Si tel avait été le cas, cela aurait été fait sans que nous en ayons connaissance et sans notre autorisation. »

Source : The Guardian
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform