Clicky



Bons Plans

La lecture sur les tablettes mauvaise pour le sommeil et la santé

Publié le | Modifié le

Une étude démontre que la lecture sur les écrans LED des smartphones et tablettes tactiles est néfaste pour la qualité du sommeil.

Parmi les remèdes de grand-mère qui permettraient de trouver le sommeil plus facilement, la lecture se place en bonne position avec le verre de lait chaud ou le comptage des moutons. Nous sommes en effet très nombreux à nous octroyer une petite pause lecture au lit avant de nous coucher. Une pratique qui, depuis l’arrivée des tablettes et des smartphones et de leurs écrans à LED, produirait les effets inverses et détraquerait notre sommeil.

Lire sur un écran rétroéclairé empêche de dormir

Vous êtes sans doute nombreux à avoir reçu une tablette ou un smartphone pour Noël et la tentation de l’utiliser au lit avant de dormir sera forcement très grande. Mais si vous avez l’habitude de bien dormir, éviter l’utilisation de la tablette au lit.

En effet, selon une étude du Brigham and Women’s Hospital de Boston, la lecture sur tablette avant le coucher est néfaste pour le rythme du sommeil. Les chercheurs ont observé 12 patients sur lesquels ils ont fait l’expérience d’alterner 5 jours de lecture de livres électroniques sur écran puis, 5 autres jours de lecture sur papier et vice-versa pour d’autres sujets. Les résultats sont sans équivoque sur les effets négatifs des écrans sur l’endormissement.

Les écrans LED décalent les rythmes de sommeil

Lorsque les participants lisaient sur tablettes avant de se coucher, l’endormissement prenait non seulement plus de temps, mais le sommeil était également de moins bonne qualité. Au fur et à mesure de l’avancée de l’expérience, le rythme du sommeil se déréglait, ce qui induisait une baisse de vigilance lors de la journée du lendemain chez les sujets utilisant l’iPad avant de dormir.

La raison est simple, les éclairages par LED émettent un spectre bleuté similaire à celui de la lumière du jour. Notre corps produit alors moins de mélatonine, l’hormone responsable du sommeil dont la sécrétion se fait à plein régime à la tombée de la nuit et dépend énormément de la luminosité ambiante.

Certaines applications tablettes et smartphones permettent de réduire le spectre bleuté, mais la meilleure solution reste avant tout de supprimer totalement l’utilisation des écrans avant de dormir afin de retrouver un rythme de sommeil plus réparateur.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform