Clicky



Bons Plans

Kuratas, le robot tueur dernière génération

Publié le | Modifié le

C’est durant les années 50 que tout a commencé. Pourtant à l’époque, l’idée même d’un robot capable d’action personnelle était sujet à sciences fiction. C’est durant cette période que le père spirituel de la robotique, Isaac Asimov, a écrit les trois lois les plus connues dans le domaine, que je me permets de vous rappeler :

  • Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
  • Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi.
  • Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.

Reprisent dans une multitude de romans, films et études très sérieuses, ces trois règles ont été écrites, selon l’auteur, pour protéger l’être humain de sa création (une petite peur du monstre de Frankenstein ?).

Samsung ouvre le feu

Depuis les années 2000, il semblerait que les Hommes aient totalement oublié ce principe de conservation. Ainsi, la société Samsung, en 2007, sortait le premier robot tueur construit à la chaîne. Muni d’un cerveau électronique très développé et d’une vision sophistiquée, cette sentinelle lourdement armée a été très largement utilisée à la frontière Nord/Sud-Coréenne. Vendue pour une bouchée de pain (à peine 200’000$ l’unité – avec surement des prix cassé pour les achats en gros), cette arme intelligente fut la première à transgresser toutes les règles de la robotique.

Ce n’est pas de ce robot que je voulais vous parler, mais de celui, plus élaboré encore, d’une société d’armement japonaise, connue sous le nom de Suidobashi Heavy Industry.

Au bord du gouffre, le japon nous fait faire un pas en avant

Baptisé Kuratas, ce nouveau robot hautement mortel possède un poste de pilotage interne mais peut aussi être contrôlé à distance, à l’aide d’une application … iPhone (non mais c’est pas sérieux ?!? Autant, depuis un ordinateur blindé dans une petite valise noire, ça le fait, autant depuis un iPhone, ça le fait moyen … bref). Véritablement à la pointe de la technologie, comme le suggère la jolie demoiselle de l’armée japonaise qui le présente, Kuratas intègre plusieurs caméras 360° à détection de mouvement, vision nuit et thermique, capables de suivre l’ennemi et le garder en joue sur une longue distance. Son moteur diesel lui permet de rouler jusqu’à 10 km/h (peut-être un peu lent, mais elle ne semble pas légère la bête – et vu le blindage et l’armement, ce n’est pas si grave). De plus, vous pouvez facilement configurer votre propre appareil directement sur le site internet de l’entreprise, à l’image des configurateurs automobiles, vous pouvez choisir vos armes, votre siège, l’option porte gobelet, la couleur …


En résumé, ce nouveau robot peut porter atteinte à un être humain et l’exposer au danger.
Il obéit à l’être humain, mais peut aussi se défendre tout seul si nécessaire.
Il a la capacité de se protéger quelque soit l’ennemi en face de lui.
Pauvre Isaac, qui cherchait juste à protéger l’Homme. Personnellement, je pense que le plus grave dans l’histoire, c’est que la guerre commence réellement à ressembler à un jeu vidéo.

(ndlr: Correction … Non mortel .. Pour le moment [Pur jouet hors de prix … Mais on connait l’attrait de l’armée pour les jouets de ce genre et surtout … Combien de temps faudra t il pour que l’on passe du jouet à la réalité …])

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform