Clicky



Bons Plans

Kepler : La traque des exoplanètes stoppée à cause d’une panne

Publié le

Kepler va-t-il être réparé ? La situation est complexe et la Nasa a été contrainte de passer en mode de sécurité.

Le télescope Kepler a stoppé ses activités après la découverte d’une panne. L’Agence Spatiale américaine a donc décidé de le placer en mode de sécurité et les scientifiques vont tenter de le réparer. La situation est complexe puisque personne ne peut intervenir physiquement. Le télescope est très important, il permet d’en apprendre davantage sur l’Univers. Ses observations ont permis à la Nasa de découvrir la plus petite exoplanète baptisée Kepler-10b. Le télescope a également trouvé lors de ses investigations que des exoplanètes comme Kepler-20f ou encore Kepler-20e avaient une taille plus petite ou similaire à celle de la Terre.

Kepler est en panne

La mission de Kepler est donc un réel succès et cette panne est problématique. La Nasa n’a pas encore pris de décisions concernant l’avenir du télescope qui s‘avère compromis si une réparation n’est pas possible. Depuis son lancement en 2009, le télescope Kepler a pu identifier 2740 exoplanètes potentielles. Après 3 ans et demi de recherches, les scientifiques avaient décidé de poursuivre les observations jusqu’en 2016. Après plusieurs tests, l’anomalie n’est pas clairement identifiée, mais une défaillance interne aurait été déterminée. L’une des roues n’a pas eu une réponse adéquate, ce qui laisse présager une « défaillance structurelle du support de la roue ». La Nasa a décidé de prendre son temps et de programmer sur plusieurs semaines la recherche et la réparation de Kepler.

Kepler a 2 roues fonctionnelles

Les roues de réaction lui permettent de changer d’orientation pour fixer un astre. Pour que le télescope fonctionne correctement, il est nécessaire d’avoir trois roues, Kepler en possède quatre, mais l’une d’entre elles était déjà défectueuse. Avec une seconde roue touchée par une panne, le télescope ne peut malheureusement pas continuer sa mission. Avec seulement deux roues, Kepler n’obtiendra pas la précision nécessaire pour réaliser des mesures photométriques. La mission du télescope pourrait donc être terminée, mais les scientifiques ont encore du travail puisqu’ils ont un an de données à étudier.

Source : Nasa
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform