Clicky



Bons Plans

Justine Sacco : une vie détruite en 140 caractères

Publié le | Modifié le

Comment un tweet raciste et stupide se retourne contre son auteur

Si vous avez raté l’affaire Justine Sacco, voici l’incroyable histoire d’une vie détruite en 140 caractères grâce à un seul tweet. Attention, c’est du lourd.

Justine Sacco est, enfin, était, directrice de la communication de IAC, un groupe média New Yorkais qui détient notamment Vimeo, Match.com, College Humour ou Ask.com.

Alors en général, une responsable de la communication sait s’exprimer et a conscience de l’impact d’un message posté sur les réseaux sociaux. Mais Justine, a semble-t-il tout oublié, quand elle a annoncé qu’elle partait en Afrique du Sud, son pays d’origine, pour les vacances de Noël.

Oui, mais le message complet était : ” Je pars en Afrique du Sud, j’espère, ne pas attraper le Sida. Je plaisante, je suis blanche” Voilà, vous l’avez compris, en deux phrases, Justine a exprimé un racisme et une bêtise impardonnables.

Après avoir posté son tweet, Justine a éteint son téléphone puisqu’elle embarquait dans son avion, et pendant les heures qui ont suivi, une fronde internationale a été lancée sur Internet pour dénoncer ce message odieux, et terriblement stupide.

Quand elle a rallumé son smartphone, Justine a du avoir un gros choc en se rendant compte de l’impact de son tweet, des milliers, voir des millions de gens ont été choqués par son tweet et lui ont fait payer en l’insultant sur le web.

Justine a supprimé son compte Twitter mais le mal était fait, et même si elle s’est excusée, elle a été virée sur le champ par son employeur. We have a winner comme on dit dans ces cas là.

Source : Mashable
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform