Clicky



Bons Plans

Guerre des brevets: Apple remporte une première victoire face à Samsung

Publié le

Depuis 2011, le conflit entre Apple et Samsung fait rage. La marque à la pomme vient de remporter une première victoire face à son concurrent sud-coréen et pourrait bien obliger Samsung à supprimer certaines fonctions de ses terminaux.

En conflit avec Samsung depuis 2011 pour violation de plusieurs brevets protégeant l’iPhone, Apple vient de remporter jeudi 17 septembre une petite victoire judiciaire aux États-Unis. Grâce à cette victoire, Apple pourrait obliger Samsung à supprimer certaines fonctions de ses téléphones ou bien à arrêter de les commercialiser s’ils en sont toujours équipés.

Une guerre des brevets sans relâche entre Apple et Samsung

La bataille entre Apple et Samsung s’articule autour de trois brevets concernant la correction automatique, la création de liens rapides et le déverrouillage par glissement. Apple avait déposé ces brevets qui ont rapidement été utilisés par Samsung ce qui a « fait du tort à Apple qui a perdu des parts de marché, des ventes et s’est retrouvé obligé d’entrer en compétition avec ses propres technologies », a déclaré la cour d’appel fédérale américaine.
Cette victoire d’Apple annule le jugement qui avait été rendu l’année dernière par la juge Lucy Koh, qui avait rejeté la demande de la firme de Cupertino de faire interdire les appareils Samsung qui violaient ses brevets.

9 appareils concernés par ces violations de brevets

Suite à sa victoire devant les tribunaux, Apple a désormais le droit de demander à Samsung de supprimer les fonctions qui violent ses brevets. Si Samsung refuse de supprimer ces fonctions, la commercialisation de ses appareils pourrait bien lui être interdite. Les appareils Samsung concernés par ces violations de brevets sont d’anciennes générations mais toujours très répandues outre-atlantique, il s’agit des modèles Admire, Galaxy Note, Galaxy Nexus, Galaxy Note II, Galaxy S II, Galaxy S II Epic 4G Touch, Galaxy S III, Galaxy S II Skyrocket et Stratosphere.
Un coup dur pour le géant sud-coréen car ce jugement qui l’oblige à retirer de ses terminaux certaines fonctions, s’ajoute à celui qui le condamnait l’an dernier à verser à Apple la modique somme de 120 millions de dollars pour la violation des 3 brevets.

Source : 01net
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform