Clicky



Bons Plans

L’accord entre Lego et Shell brisé par Greenpeace

Publié le | Modifié le

Greenpeace a réussi à mettre un terme à l’accord commercial qui durait depuis plus de 60 ans entre Lego et le pétrolier Shell.

On le sait, quand Greenpeace prend un dossier en main, la société de défense de la nature ne lâche pas le morceau tant qu’elle n’est pas arrivée à ses fins. La nouvelle cible de l’organisation est le pétrolier Shell qui profite de nombreux partenariat avec d’autres sociétés lui permettant notamment d’écouler des produits dérivés de la marque.

Depuis sa récente campagne « save the Arctic » qui met en scène des Lego pour sensibiliser le monde à la sauvegarde de l’Arctique, Greenpeace a semé le trouble dans la tête des dirigeants de Lego qui ont finalement préféré mettre fin à leur collaboration avec le pétrolier.

Lego remets en cause les méthodes employées par Greenpeace

En effet, à la fin de la vidéo, une nappe de pétrole vient submerger la banquise et une fois cette dernière totalement submergée, le drapeau de Shell trône sur la mer de pétrole. Pour ne pas compromettre son image auprès de l’opinion publique, Lego a donc décidé de ne plus collaborer avec Shell et ne plus commercialiser les jouets à l’effigie de la société pétrolière.

Les méthodes de Greenpeace n’ont pas forcément été du goût de Vig Knudstorp, le PDG de Lego a dénoncé une campagne « qui pourrait avoir créé des incompréhensions » sur la philosophie de Lego qui reste « seul le meilleur est acceptable ». Il se dit “attristé” que l’image de la marque Lego soit utilisée pour régler un différent entre deux autres organisations.

C’est donc sur un contrat de 62 millions d’euros que va devoir s’assoir le PDG de Lego, ce qui devrait également attiser sa tristesse. Cela fait plus de 60 ans que Lego et Shell collaborait et on a tous eu au moins une fois entre les mains une boîte de jeu avec un objet à l’effigie du coquillage.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform