Clicky



Bons Plans

Greenpeace : Apple utilise 100 % d’énergies renouvelables pour ses datacenters

Publié le

Selon le dernier rapport Clicking Clean de Greenpeace, Apple est loin devant la concurrence sur l’utilisation des énergies renouvelables pour faire fonctionner ses datacenters.

En avril 2012, Greenpeace s’attaquait aux géants du secteur high-tech, Apple en tête, que l’ONG accusait de faire partie des gros pollueurs de la planète. À l’époque, l’organisation écologique pointait la firme de Cupertino du doigt à cause de son utilisation trop massive des énergies fossiles (charbon en tête) pour faire fonctionner ses datacenters.

3 ans ont passé depuis et Greenpeace dévoile une nouvelle étude qui met en lumière les progrès d’Apple dans le domaine, mais surtout l’avance de la firme à la pomme sur la concurrence.

100 % d’énergie renouvelable pour les datacenters d’Apple

Dans son rapport « Clicking Clean », Greenpeace détaille une nouvelle fois les efforts consentis par les géants du secteur en matière d’environnement. Grâce aux efforts déployés en matière d’énergie solaire, Apple est désormais considéré comme le meilleur élève de la classe. Le rapport précise que « Malgré une croissance rapide et continue, Apple reste en ligne avec son objectif d’approvisionnement en énergies renouvelables, affichant une nouvelle fois un taux de 100 % ».

De son côté, la concurrence a encore du travail à fournir. Yahoo! affiche un taux de 73 %, Facebook 49 % et Google plafonne à 46 %.

Amazon, nouveau cancre selon Greenpeace

Greenpeace tient par ailleurs à alerter sur la situation peu reluisante d’Amazon. Le géant du e-commerce atteint péniblement le taux de 23 % d’énergies renouvelables et paie son manque de transparence sur le sujet. La firme reste très dépendante des énergies fossiles (27 % pour le charbon et 21 % pour le gaz naturel) et 26 % pour l’énergie nucléaire.

De manière générale, Greenpeace est assez satisfait des efforts fournis par les géants du web pour privilégier vers les énergies renouvelables. Apple de son côté ne compte pas s’arrêter là et vient d’annoncer que la firme allait débloquer 1,7 milliard d’euros pour bâtir deux nouveaux datacenters « verts » qui serviront à faire fonctionner ses services en ligne (iTunes, iMessage, Siri…).

De plus, la firme de Cupertino affirme que ses 364 Apple Store situés en Allemagne, Italie, Espagne, Australie et aux États-Unis fonctionnent grâce aux énergies renouvelables. Reste maintenant à attendre l’année prochaine pour voir comment la concurrence aura réussi à refaire son retard.

Source : Greenpeace.org
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform