Clicky



Bons Plans

Fusillade à Charlie Hebdo : Anonymous relâche la pression sur le site du ministère de la Défense

Publié le
Le compte Twitter de l'Operation GPII Le compte Twitter de l'Operation GPII

Suite au carnage qui a eu lieu dans les locaux de Charlie Hebdo, les Anonymous de l'opération OpGII ont stoppé leur cyberattaque.

Mardi, le site Internet du ministère de la Défense a été victime d’une attaque des Anonymous de l’opération OpGII. Le site était difficilement accessible, voire totalement inaccessible pendant plusieurs heures.

Mercredi matin, une attaque terroriste dans les locaux de Charlie Hebdo a fait 12 morts et 7 blessés, dont 4 graves. Suite à ces tragiques événements, le groupe de hackers a annoncé ceci via Twitter : « Suite à la Fusillade qui a eu lieu à Paris, nous arrêtons momentanément nos attaques sur le site du ministère de la Défense ».

Une cyberattaque visant à venger la mort de Rémi Fraisse ?

L’attaque, menée semble-t-il par deux adresses IP, aurait eu pour but de venger la mort de Rémi Fraisse, le jeune militant écologiste tué par une grenade lancée par les forces de gendarmerie nationale lors des manifestations contre la barrage de Sivens.

L’attaque DDoS (technique du déni de service distribué) consiste à submerger de requêtes le site en en question afin de le faire « planter ».

Crédits Photos : Capture écran Twitter
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform