Clicky



Bons Plans

Australie : captation d’un flash d’ondes radio d’une lointaine galaxie

Publié le | Modifié le
La galaxie PGC 18431, captée par le télescope Hubble. La galaxie PGC 18431, captée par le télescope Hubble.

Un télescope situé à Parkes en Australie a réussi à capter un FRB, un signal très rare venu d’une galaxie lointaine. L’origine de ces ondes spatiales qui dégagent beaucoup d’énergie est encore inexpliquée, même si quelques théories existent.

Si vous avez déjà vu le film Contact de Robert Zemeckis, l’histoire devrait vous être familière. Un observatoire spatial basé en Australie bien en effet de capter un Fast Radio Burst (ou FRB) venu de l’espace, un signal dont les causes restent inconnues jusqu’alors.

En français, le phénomène peut être traduit par « sursaut radio rapide ».

Un FRB capté en Australie

C’est le radiotélescope de Parkes en Australie qui a capté ce nouveau FRB en avril dernier, un phénomène découvert en 2007 par les équipes de Duncan Lorimer. Le signal capté en Australie est seulement le 17ème recensé depuis la découverte du phénomène.

Si cette information excite la communauté scientifique, c’est que les causes d’apparition de FRB dans l’espace sont encore totalement inconnues et donc, les hypothèses sont nombreuses. Certains pensent que les FRB naissent de la fusion d’étoiles à neutrons dont les ondes se propageraient dans l’espace, c’est à l’heure actuelle l’hypothèse la plus crédible. D’autres osent imaginer que le signal serait d’origine extraterrestre. « Cette découverte ouvre la voie à la compréhension de ce qui provoque ces flashs », estime Simon Johnston du CSIRO, l’organisation australienne pour la recherche qui a participé à l’étude. Selon lui, les scientifiques devraient trouver les solutions pour capter plusieurs FRB par semaine et ainsi, accélérer la recherche dans le domaine.

D’autres spécialistes encore estiment qu’il pourrait s’agir de signaux d’origine extra-terrestre.

Une énergie colossale et très, très lointaine

Selon certaines observations des télescopes situés sur l’île d’Hawaï, les FRB proviennent d’une galaxie située à 6 milliards d’années-lumière de la Terre et qui mesure près de 70.000 années-lumière de large.

Si les FRB sont observés de près par les spécialistes de l’espace, c’est également à cause de la quantité d’énergie qu’ils émettent. En 2007, Duncan Lorimer et ses équipes ont calculé qu’un FRB émet en une milliseconde la même quantité d’énergie que l’astre solaire en 10.000 ans. Reste à savoir s’il sera un jour possible de capter cette énergie pour la réutiliser.

Crédits Photos : ESA/Hubble & NASA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform