Clicky



Bons Plans

Firefly : un retour en 2018 est évoqué

Publié le

La chaine américaine Fox envisage de relancer la série télévisée Firefly d'ici l'année prochaine avec Joss Whedon aux commandes.

Série culte pour les fans de science-fiction, Firefly pourrait enfin reprendre du service après des années de plainte des fans avec diverses pétitions ou des présences répétées lors des conventions (durant l’annonce de son annulation, elle avait une moyenne de 4,7 millions de téléspectateurs). En effet, David Madden, l’actuel président de Fox Entertainment, a annoncé avoir ouvert la porte pour une reprise de la série de SF.

La chaine américaine veut clairement que la série fasse son retour en 2018, mais cela sera uniquement possible si Joss Whedon accepte la proposition. Celui-ci est déjà bien occupé puisqu’il travaille sur de nombreux blockbusters sur grand écran ou encore la série Agents of SHIELD. La saga de science-fiction qui a révélé Nathan Fillion pourrait l’accueillir à nouveau comme un client important. En attendant, il n’est plus occupé sur Castle et a donc du temps libre.

Firefly : de la bonne SF

La série comme le film tirent leur nom du type de vaisseau dans lequel vivent les personnages : en effet, le Serenity est un vaisseau de classe Firefly, qui ressemble de manière générale à une luciole et dont la section arrière, ressemblant à un abdomen bioluminescent d’insecte, s’éclaire durant les phases d’accélération. Le vaisseau lui-même est nommé d’après la bataille de la Serenity Valley, à laquelle le sergent Malcolm Reynolds et son second Zoe Alleyne ont participé dans le camp perdant. Dans l’épisode Pilleurs d’épave, il est révélé que cette bataille est celle, décisive, qui a provoqué la défaite finale des indépendantistes.

Les protagonistes de la série vivent dans les mondes en marge, cherchant à échapper à l’influence de l’Alliance. L’épisode La Panne montre comment après la fin de la guerre, un “Browncoat” (partisan du camp indépendantiste), Malcolm Reynolds, achète un vieux vaisseau de transport qu’il appelle Serenity pour pouvoir continuer à vivre là où l’Alliance n’a encore que peu d’influence. Avec l’aide de Zoe Alleyne, son second, qui a combattu à ses côtés durant la guerre, il engage un équipage et se met à vivre de boulots plus ou moins légaux : contrebande, transport de fret ou bien charter ; pour Reynolds, le plus important est de continuer à voler et de rester libre.

Firefly : retour sur la plus culte des séries injustement annulées

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform