Clicky



Bons Plans

La Finlande s’en prend à Microsoft

Publié le

Après l'annonce des licenciements de Microsoft, l'indignation règne du côté finlandais.

Le plan de restructuration de Microsoft fait de nombreux mécontents. En plus de la détresse des 18000 employés qui devront plier bagage d’ici l’année prochaine, la firme de Redmond doit désormais composer avec la fronde de la Finlande. Il faut dire qu’il y a de quoi, avec 1100 postes qui seront supprimés dans ce pays, et ce, juste après l’acquisition de Nokia par Microsoft qui avait pourtant promis que les postes seraient conservés.

« La Finlande a été trompée par Microsoft » a ainsi balancé Antti Rinne ministre des finances qui déplore notamment la fermeture du site d’Oulu, réputé notamment pour avoir fait la renommée du savoir-faire de Nokia depuis des années. Ce dernier estime que Microsoft doit tenir ses promesses en installant un centre de données en Finlande.

Apple avait déjà mis la Finlande à terre

Avec cette vague de licenciements, la Finlande confirme que les temps seront durs pour les nombreux ingénieurs de la ville d’Oulu «Cela va avoir un impact très négatif dans cette ville de 200.000 habitants déjà durement touchée par plusieurs plans sociaux. Les ingénieurs vont avoir du mal à se reclasser».

L’annonce de Microsoft intervient alors qu’un autre géant de la téléphonie, avait déjà mis Nokia et l’économie de la Finlande dans une situation indélicate. Ancien numéro 1 sur les ventes de téléphones, Nokia n’a jamais su aborder l’ascension des smartphones « nous avions deux piliers sur lesquels nous reposions: l’un était les hautes technologies avec Nokia, l’autre l’industrie papetière. Nalle Wahlroos, le président de la banque suédoise Nordea, a assez bien décrit [la situation] quand il a dit que l’iPhone avait mis K-O Nokia, et l’iPad l’industrie du bois»  déclarait Alexander Stubb premier ministre finlandais.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform