Clicky



Bons Plans

San Bernardino : le FBI se reposerait sur Cellebrite pour débloquer l’iPhone

Publié le | Modifié le
Un iPhone 5c Un iPhone 5c

Le FBI aurait reçu une offre d'un prestataire externe pour déchiffrer l'iPhone de la tuerie de San Bernardino. La firme israélien Cellebrite aurait fait un appel du pied assez appuyé aux autorités américaines.

Nous évoquions hier que la déclaration du FBI selon laquelle l’institution aurait trouvé un moyen de contourner le chiffrement de l’iPhone dans son conflit qui l’oppose à Apple. L’annonce avait fait grand bruit malgré l’absence de détails de ce communiqué.

Aujourd’hui, Reuters et la presse israélienne donnent plus de précisions sur la manière dont le FBI contournerait cette sécurité de l’iPhone. Les autorités américaines auraient fait le choix d’un prestataire externe bien connu dans le milieu, l’Israélien Cellebrite.

Tuerie de San Bernardino : Cellebrite au secours du FBI

La firme israélienne spécialisée dans la cybersécurité spécifiquement liée au mobile n’est pas une inconnue dans le domaine. Son expertise en matière d’inforensique, qui consiste en la combinaison de la technique et du domaine législatif en matière d’informatique, n’est plus à prouver.

La firme a plusieurs faits d’armes à son actif, notamment pour aider la police néerlandaise à contourner le chiffrement PGP mis en œuvre sur certains téléphones BlackBerry. Cellebrite est également à l’origine du logiciel Universal Forensic Extraction Device qui permet d’extraire les données issues de terminaux mobiles. Une solution utilisée principalement par les forces de l’ordre.

Tout le monde en sortirait gagnant

Selon les derniers bruits de couloir, c’est Cellebrite qui aurait contacté directement le FBI pour lui proposer ses services. Une offre aurait été déposée sur la table et les autorités américaines seraient actuellement en train de l’étudier.

Dans tous les cas, Cellebrite ne communiquera pas sur sa méthode de déchiffrement, un bon magicien ne dévoile pas les secrets de ses tours n’est-ce pas ? En attendant, si l’accord entre le FBI et Cellebrite est scellé, tout le monde en ressortira gagnant. Cellebrite qui recevra un gros chèque et qui gagnera encore plus en crédibilité grâce à une affaire très médiatisée, le FBI gagnera de son côté du temps alors qu’Apple s’épargnerait un procès qui pourrait venir ternir son image. Affaire à suivre donc.

Pour rappel, Amnesty International a mis en garde, dans un rapport du 22 mars dernier : « les gouvernements qui cherchent à affaiblir le chiffrement devraient réfléchir à deux fois avant d’ouvrir cette boîte de Pandore ».

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform