Clicky



Bons Plans

Facebook va disparaître d’ici 5 à 8 ans

Publié le

C’est en tout cas ce qu’affirme Eric Jackson, fondateur de Ironfire Capital. Selon lui, le réseau social Facebook est appelé à disparaitre prochainement, “de la même manière que Yahoo a disparu.”

Si Yahoo! a connu une progression remarquable entre la fin des années 1990 et le début des années 2000 où le moteur de recherche arrivait à son apogée, l’incontournable du moment a depuis perdu sa place de leader. Eric Jackson indique que “Yahoo est encore bénéficiaire aujourd’hui, emploie encore 13 000 personnes, mais ne vaut plus que 10% de sa valeur d’autrefois.”

Selon cet économiste, Facebook pourrait bien subir la même chute d’ici quelques années. En effet, Facebook semble avoir du mal à s’adapter aux réseaux mobiles et cela pourrait compromettre son avenir… “Le monde évolue de plus en plus vite et la compétitivité s’intensifie. Les pionniers d’hier pourraient bien éprouver les pires difficultés à relever les défis de demain.” Eric Jackson insiste d’ailleurs sur cette difficulté qu’à Facebook avec le web mobile et indique que la firme a beau pouvoir tout acheter, “le poids de ce site est un obstacle majeur à sa fluidité sur réseau mobile.”

Selon lui, trois générations web peuvent être présentées pour le moment. Dans la toute première, on retrouve les portails web tels que Google ou Yahoo, qui ont servi à indexer le web. La seconde génération est celle que nous connaissons tous très bien, la génération ultra sociale dans laquelle Facebook a pris le pouvoir. La dernière génération, qui est en train de se construire, est celle qui tourne autour du web mobile et cherche des solutions de monétisation.

Alors que Yahoo disparait jour après jour et que Google n’arrive pas à s’imposer sur les réseaux sociaux, on est en droit de se demander si Facebook ne va pas rater le coche pour rester opérationnel pour cette toute nouvelle génération du web… La société aux 900 millions d’utilisateurs a récemment fait une entrée décevante en bourse et n’a toujours pas trouvé de solution viable pour rentabiliser tout ce petit monde. La publicité présente sur le site n’attire par ailleurs qu’une seule personne sur cinq.

Il n’y a d’ailleurs pas qu’Eric Jackson qui pense à la disparition progressive de Facebook puisque, selon un sondage de la chaine CNBC réalisé auprès de 1004 personnes, 46% des interrogés pense que Facebook disparaitra face à de nouvelles entreprises.

Via : Maxisciences
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform