Clicky



Bons Plans

Facebook : Terrorisme, violence, nudité… Le réseau social clarifie ses règles

Publié le

Facebook vient de publier de nouvelles directives visant essentiellement à clarifier les discours radicaux et sa politique sur la nudité.

La frontière entre respect de la liberté d’expression et porte ouverte à des discours trop radicaux est parfois très mince. Les réseaux sociaux ne dérogent pas à cette règle et il faut parfois déchiffrer les milliers de lignes de conditions d’utilisation pour savoir ce que l’on a le droit de poster ou non.

Facebook l’a bien compris et vient de mettre des nouvelles directives en ligne afin de clarifier les choses concernant les discours faisant l’apologie du terrorisme ou la nudité sur la plateforme.

Nouveaux standards de communauté pour Facebook

En ces temps où la menace terroriste semble plus que jamais présente, Facebook a tenu à se faire plus précis sur ce qui serait toléré ou non en matière de discours radicaux. Le réseau social indique qu’il n’autorise plus la diffusion de groupes faisant étalage « d’activités terroristes, d’organisations criminelles ou qui promeuvent la haine ».

Plus globalement, « les images explicites quand elles sont partagées par sadisme ou pour glorifier la violence » ne sont plus admises. De nouvelles règles qui arrivent alors que les sites prônant le djihadisme sont dans le viseur des autorités en France.

Facebook clarifie les choses sur la nudité

Récemment, Facebook s’attirait les foudres du critique d’art Jerry Saltz après avoir censuré son compte à cause d’images d’art médiévales jugées trop crues par les équipes du réseau social. C’est sans doute pour cela que les nouvelles directives de Facebook indiquent que les photos de nudité seront systématiquement bannies, à l’exception des images d’allaitement, d’art ou des photos médicales.

Si vous étiez adepte des pseudos, Facebook demande désormais aux utilisateurs de toujours utiliser leur « vrai nom ». La directrice de la politique des contenus de Facebook, Monika Bickert, désire que les « gens utilisent le nom qu’ils utilisent le nom qu’ils emploient dans la vraie vie ».
Dernière mesure, Facebook se réserve désormais le droit de supprimer tout contenu qui représenterait « une véritable menace physique ou un risque direct pour la sécurité publique ». Ces nouvelles mesures interviennent alors que Facebook a récemment dévoilé un nouveau dispositif de lutte contre le suicide.

Source : Facebook
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform