Clicky



Bons Plans

Facebook : La photo de la tuerie du Bataclan supprimée 32 100 fois

Publié le
Facebook lance le contrôle d'absence de danger dans le cadre des attentats du 13 novembre

Depuis le 13 novembre 2015, les demandes de suppressions de contenus ont explosé en France, concernant surtout la photo de la tuerie du Bataclan. Les demandes de renseignements concernant les comptes utilisateurs ont augmenté de 13 % sur le dernier trimestre 2015.

À la suite des attaques du 13 novembre, les réseaux sociaux se sont enflammés et des millions de réactions ont été postées pour le meilleur et parfois pour le pire. Si le dispositif du filtre « bleu, blanc, rouge » sur la photo de profil a été adopté en masse en signe de solidarité pour les victimes et le peuple français, d’autres contenus plus perturbants sont passés au travers des filtres de censure de Facebook.

Dans le rapport semestriel sur les requêtes gouvernementales publié par les équipes du réseau social, on remarque que les demandes de censure concernant du contenu prohibé ont explosé en France depuis les attentats.

La photo du Bataclan supprimé 32 100 fois

En un semestre en France, il y a eu 37 696 demandes de suppression de contenu prohibé faite à Facebook de la part des autorités. Pour rappel, il n’y en avait eu que 295 au premier semestre 2015.

32 100 de ces demandes concerneraient une photographie du Bataclan prise juste après la tuerie et l’assaut du Raid où l’on pouvait voir les corps de certaines victimes sur le sol. Une photo partagée en masse après les évènements. Sur sa page dédiée Facebook précise « Nous avons restreint l’accès en France pour les contenus enfreignant les lois interdisant le négationnisme et l’apologie du terrorisme, ainsi que 32 100 cas d’une seule image en rapport avec les attentats terroristes de novembre 2015 à Paris qui ont relevés par l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) comme en violation des lois françaises relatives à la protection de la dignité humaine ».

Les demandes de renseignement explosent également

En plus de la censure de contenu prohibé, les demandes de renseignement sur les comptes utilisateurs de la part des gouvernements ont augmenté de 13 % en un semestre avec 46 763 demandes de renseignement déclarées au deuxième semestre 2015, contre 41 214 au premier semestre 2015.

Les États-Unis sont toujours en tête des demandes de renseignement avec 19 235 requêtes faites à Facebook sur la deuxième moitié de l’année 2015, contre 17 577 au précédent semestre. L’Inde se place deuxième (5 561 demandes), le Royaume-Uni troisième (4 190), l’Allemagne quatrième (3 140) et la France cinquième (2 711). Des demandes satisfaites par le réseau social dans 81,14 % des cas aux États-Unis, 82,15 % au Royaume-Uni, 42,26 % en Allemagne et 54,22 % chez nous.

Crédits Photos : Facebook
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform